Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
24 novembre 2016 - 13:36

La CSN Laurentides dénonce le projet Optilab

Par Salle des nouvelles

Le syndicat des employé-es du Centre de santé et de services sociaux de Saint-Jérôme tenait une manifestation ce midi devant l’Hôpital de Saint-Jérôme afin de dénoncer le projet Optilab. Le syndicat estime que ce projet de fusion des laboratoires médicaux comporte des risques importants pour les patients ainsi que pour le personnel. 

Plusieurs membres du personnel de l’Hôpital de Saint-Jérôme ainsi que plusieurs alliés syndicaux de la région étaient également sur place pour dénoncer le projet de fusion des laboratoires médicaux mis de l’avant par le ministre Barrette. Rappelons que ce projet touche directement l’ensemble du personnel de l’établissement – technologistes médicaux, infirmières, préposé-es et agentes administratives – et prévoit de centraliser la plupart des prélèvements dans un laboratoire-serveur situé à Laval.

« Le projet Optilab comporte énormément de risques dans sa forme actuelle et provoquera la perte d’une expertise incontournable dans les laboratoires médicaux actuellement au Québec. Pourquoi vouloir encore tout centraliser ? À l’Hôpital de Saint-Jérôme, le personnel du laboratoire est au rendez-vous pour répondre aux besoins des patients et patientes et pour assister le personnel soignant. La lubie centralisatrice du ministre Barrette va faire diminuer la qualité des services à la population et leur accès », déplore Mélissa Gaouette, vice-présidente de la Fédération de la santé et des services sociaux. 

« Les technologistes médicales de partout au Québec ont de nombreuses raisons de s’inquiéter du projet Optilab, qu'elles soient en milieu urbain ou rural. Combien d’échantillons seront perdus ou endommagés en raison de cette centralisation et de toutes les embûches qui peuvent se présenter lors du transport, comme les fermetures de routes, les travaux, le trafic ou les mauvaises conditions climatiques ? Combien de prélèvements devrons-nous reprendre parce qu’un trop long délai se sera écoulé entre le moment où il aura été pris et son analyse ? Ce projet ne fera que restreindre et dégrader les soins à la population », poursuit Frédéric Brun, vice-président du Conseil central des syndicats nationaux des Laurentides – CSN.

« La CSN poursuit ses interventions pour dénoncer cette fusion des laboratoires médicaux. Nous avons débuté les travaux d’un comité national pour faire état des préoccupations du personnel des laboratoires. Il faut absolument cesser les projets de centralisation qui éloignent les services de la population et ralentissent l’offre de services. Parce que Mon labo, j’y tiens, la CSN continuera d’appuyer le personnel des laboratoires », a-t-il conclu. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.