Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
20 avril 2017 - 09:56

Onze mentors de la région honorés

Par Salle des nouvelles

Lors du Midi d’affaires d’avril de la CCITB, onze mentors de la cellule de mentorat Thérèse-De Blainville ont reçu la reconnaissance du Réseau M pour leur implication bénévole.

Ces reconnaissances sont basées sur le nombre de dyades (jumelages mentor- mentoré), ainsi que la participation aux formations et aux événements offerts par le Réseau M.

Le programme de mentorat est rendu possible grâce à l’implication d’une vingtaine de mentors bénévoles qui ont choisi d’offrir leur temps pour aider et soutenir d’autres entrepreneurs. Chaque mentor est jumelé à un ou plusieurs entrepreneurs qu’il rencontre de façon régulière, qu’il écoute et qu’il guide dans leurs défis.

Les mentors honorés sont : Armando De Medeiros, Caroline Thibault, Chantal Bédard, Cléo Maheux, Gilles Chaumillon, Jean-Claude Boies, Michel Dubreuil, Nathalie Lachance, Serge Bohec, Serge Dion et Yves Guindon. Merci également aux autres mentors de la cellule Thérèse-De Blainville qui offrent un service hors pair : François Cantin, Stéphan Charron, Jean Fontaine, Yvon Fournier, Kathleen Grohman, Julie Lalonde, Jean Lapointe, Pierre Maisonneuve, Alain Martineau, Dominic Prégent, Liane Sangollo et Martin Thibault.

Le mentorat est ouvert à tout entrepreneur expérimenté qui désire partager son expérience auprès d’un nouvel entrepreneur ou à tout entrepreneur en affaires depuis plus de trois mois désirant se faire guider en partageant certaines de ses préoccupations d’affaires.

Sur la photo: Stéphan Charron, Serge Dion, Nathalie Lachance, Pierre Maisonneuve, Caroline Thibault, Armando De Medeiros, Serge Bohec, Yves Guindon, Gilles Chaumillon, François Cantin, Alain Martineau, Michel Dubreuil, Jean-Claude Boies et Martin Thibault, tous mentors de la cellule Thérèse-De Blainville.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.