Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
11 juillet 2017 - 15:00 | Mis à jour : 15:01

Inauguration du boisé des lacs Fauvel

Par Salle des nouvelles

 Le 8 juillet, la Ville de Blainville a procédé à l’inauguration officielle du boisé des lacs Fauvel, un secteur s’étendant sur 97 hectares composé de milieux humides, notamment de marécages, de tourbières boisées ainsi que de deux étendues d’eau. Plus de 100 espèces aviaires peuvent y être observées, dont certaines d’intérêt et à statut précaire. 
 
« Grâce aux efforts combinés de la Fondation Hydro-Québec pour l’environnement, de Nature-Action Québec et de la Ville, nous léguons un milieu naturel de très grande qualité à la population », a déclaré le maire de Blainville, Richard Perreault. 
 
Mise en valeur du boisé 
En 2016, l’administration du maire Richard Perreault et Nature-Action Québec avaient confirmé la réalisation d’un projet de mise en valeur du boisé des lacs Fauvel, grâce à une contribution de 48 590 $ de la Fondation Hydro-Québec pour l’environnement et à un appui financier de la Ville de Blainville.   Les nouveaux aménagements permettent aux résidents de Blainville de prendre conscience de la richesse des lieux. Des infrastructures d’accès légères (entrée officielle, sentiers, pont piétonnier et plateformes d’observation) facilitent la mise en œuvre d’activités de sensibilisation (panneaux d’interprétation et atelier d’observation de la faune aviaire) et l’intégration d’aménagements pour la faune. « Les résidents de Blainville sont maintenant en mesure de découvrir un milieu naturel unique qui représente un site important dans le couloir de migration de plusieurs espèces d’oiseaux », a affirmé Nicole Ruel, présidente de la Commission du développement durable et de l’environnement. 
 
Pour Carlo Gagliardi, directeur général de la Fondation, « ce projet s’inscrit parfaitement dans la mission de la Fondation Hydro-Québec pour l’environnement, qui est d’aider les collectivités locales à s’approprier leur environnement, à en jouir de façon responsable et à transmettre ce patrimoine naturel aux générations futures ». 
 
Piste cyclable  
Par ailleurs, la Ville de Blainville et Hydro-Québec ont collaboré à l’aménagement de plusieurs tronçons de pistes cyclables en milieu naturel, notamment dans le secteur des lacs Fauvel. Ce projet a été rendu possible grâce au Programme de mise en valeur intégrée (PMVI) d’Hydro-Québec, dont la contribution s’élève à 544 790 $. 
 
Isabelle Nuckle, conseillère – Communication et collectivités chez Hydro-Québec, était fière de confirmer ce partenariat avec la Ville de Blainville : « Rappelons que la remise de cette somme résulte de la construction du poste de Blainville ainsi que de sa ligne d’alimentation. Hydro-Québec est heureuse de pouvoir contribuer à ce projet de grande envergure, qui pourra bénéficier aux familles et aux résidents de Blainville. »       D’autres pistes cyclables ont déjà été aménagées dans le cadre du PMVI, dont une piste en site propre du parc canin du chemin de la Côte-Saint-Louis Est jusqu’à la montée Saint-Isidore, une piste cyclable en chaussée partagée sur la rue de Montauban (de la rue Paul-Albert au rang Saint-François) ainsi qu’une piste en chaussée partagée sur la 54e Avenue Est et Ouest (de la rue du Ruisseau à la rue Hubert-Aquin). 
 
En tout, le PMVI a contribué à la réalisation de 6,3 kilomètres de pistes cyclables.  
 
Le maire Richard Perreault s’est réjoui de ce projet global dont profitent les Blainvilloises et les Blainvillois. « Depuis 2013, nous avons concrétisé cette vision de préserver 40 % de notre territoire composé de milieux naturels. Nous avons aménagé les boisés du Parc équestre et du Plan-Bouchard, et maintenant celui des lacs Fauvel, dont nous sommes très fiers », a-t-il conclu.  
Il est possible d’accéder au boisé des lacs Fauvel par l’entrée principale (située à l’intersection des rues OmerDeSerres et Legault) et par l’entrée secondaire (située sur la montée Saint-Isidore). 
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.