Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
14 novembre 2017 - 14:02

Un nouveau panneau patrimonial à la Place du Souvenir de Sainte-Thérèse

Par Salle des nouvelles

La Ville de Sainte-Thérèse est heureuse d’annoncer l’installation d’un nouveau panneau d’interprétation à la Place du Souvenir, située à l’intersection des rues Saint-Charles et Saint-Louis. Ce panneau a été intégré au circuit patrimonial qui documente différents édifices et lieux historiques du territoire de la Ville. 

Anciennement connu sous le nom de parc Perron, nommé en l’honneur de l’honorable J. Léonide Perron (1872-1930), le parc fut officiellement nommé la Place du Souvenir en 1995. Sur les lieux, nous retrouvons le cénotaphe sur lequel sont gravés les noms des vingt soldats thérésiens qui ont perdu la vie lors de la Première et de la Deuxième Guerre mondiale, ainsi qu’à la guerre de Corée et en Afghanistan. Deux canons anti-aériens datant de 1944 montent toujours la garde sur le site. 

La Ville de Sainte-Thérèse remercie monsieur François Danis, directeur des projets spéciaux de la Légion canadienne, filiale 208, pour l’initiation de ce projet, de même que les membres de la Légion canadienne pour leur implication et leur dévouement. 

Rappelons que l’installation de ce nouveau panneau patrimonial s’est effectuée dans le cadre du Jour du Souvenir qui se tenait le 11 novembre dernier. « Prenons le temps de nous souvenir et de rendre hommage à tous ceux et celles qui se sont battus pour la liberté à travers le monde. N’oublions jamais leur inestimable contribution à la paix et à la liberté qui prévaut dans notre société », a déclaré la mairesse de Sainte-Thérèse, madame Sylvie Surprenant.

Pour connaître l’ensemble des attraits constituant le circuit patrimonial de Sainte-Thérèse, visitez le www.sainte-therese.ca

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.