Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
23 février 2016 - 10:43

Nouvelle cohorte de gradudés M3I-Supervision

La Société de développement économique Thérèse-De Blainville (CLD), le Collège Lionel-Groulx et Emploi-Québec Laurentides sont fiers de vous présenter les récents gradués du programme de formation M3i-Supervision.

M3i-Supervision permet à toute personne qui gère ou supervise du personnel de se doter d’outils et de compétences pour résoudre n’importe quelle problématique en gestion de ressources humaines.  Ce programme est réparti sur huit jours de cours en groupe et huit heures d’accompagnement en coaching individuel, le tout étalé sur six mois. Cette formation a débuté le 11 septembre 2015 et son coût a été  subventionné à 50 % par Emploi-Québec Laurentides pour les entreprises de la région ayant 10 employés et plus. 
 
M3i-Supervision mise sur des situations concrètes en mettant à profit des activités pratiques et le vécu au quotidien des participants. Ils y développent des techniques applicables immédiatement. Depuis six ans, cette formation de qualité est offerte partout en province. Ce sont plus de 475 entreprises qui y ont participé et plus de 22 500 gestionnaires qui en ont profité.

La prochaine cohorte débutera le 8 avril prochain.  Pour vous inscrire ou pour obtenir plus de renseignements, vous pouvez communiquer avec Mme Anne-Josée Tessier, conseillère pédagogique à la Formation continue et aux services aux entreprises du Collège Lionel-Groulx, au 450 430-3120, poste 2325.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.