Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
23 février 2017 - 08:19

«Nous avons des entrepreneurs dynamiques et innovants qui contribuent au plaisir des familles à ce temps-ci de l’année» - Simon Marcil

C’est le temps des sucres qui s’amorce sur le territoire de Mirabel

Par Salle des nouvelles

C’est à l’occasion de l’inauguration de la toute nouvelle cabane à sucre de la famille Lafrance située à Saint-Joseph-du-Lac, connue également pour ses produits de la pomme, que le député de Mirabel a voulu souligner l’engagement des entrepreneurs locaux dans le secteur de l’agrotourisme.  
 
«Nous avons des entrepreneurs dynamiques et innovants qui contribuent au plaisir des familles à ce temps-ci de l’année. Rappelons également bons nombres d’exemples tels que les Vergers Lafrance et Intermiel qui se distinguent par leurs produits en raflant les honneurs lors des compétitions», a souligné le député de Mirabel, Simon Marcil. 
 
Le Québec se classe 1er producteur mondial de sirop d’érable avec près de 70% de la production selon les chiffres de l’Union des producteurs agricoles. Notons que la région Outaouais-Laurentides a produit près de 3,6 millions de litres de sirop d’érable en 2014. 
 
 «Lentement mais surement on se dirige vers le printemps. Lorsqu’on parle du printemps au Québec, on parle bien entendu de nos cabanes à sucre. C’est pourquoi je profite de l’occasion pour en faire la promotion en invitant les citoyens de Mirabel et des environs à participer à cette belle tradition de chez nous», a conclu Simon Marcil. 
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.