Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
15 juin 2017 - 14:36

Techniques de vidéo et éclairages asservis pour le spectacle

Des diplômés du Collège Lionel-Groulx au cœur du 375e de la Ville de Montréal !

Par Salle des nouvelles

Tous les soirs, le pont Jacques-Cartier reliant Montréal à sa rive sud s’illumine pour célébrer les 375 ans de la Ville de Montréal. Mais, saviez-vous que derrière ses 2 807 luminaires (projecteurs et réglettes DEL) implantés sur la structure d’acier du pont, il y a le savoir-faire de diplômés du Collège Lionel-Groulx ?

En effet, Christophe Godon est l’un des trois diplômés de l’Attestation d’études collégiales (AEC) en Techniques de vidéo et éclairages asservis pour le spectacle du Collège Lionel-Groulx qui travaillent au sein de la firme Moment Factory. Sans compter que trois des enseignants du programme, Julien Blais-Savoie, Nicolas Franco-Gendron et Bruno Rafie, ont également collaboré au projet de mise en lumière du pont.

Partenaire de l’AEC, la firme Moment Factory a réalisé la conception artistique, en collaboration avec six autres studios montréalais de multimédia et d’éclairage, pour créer l’œuvre lumineuse et interactive intitulée Connexions vivantes. Diplômés en 2016, l’analyste support aux opérations, Christophe Godon, a pris part au projet du pont grâce, entre autres, aux compétences acquises lors de sa formation.  

Déjà à l’emploi de l’entreprise créatrice lorsqu’il s’est inscrit au programme, avec en poche un diplôme d’études supérieures spécialisées en Arts, création et technologies et une majeure en Musiques numériques, Christophe Godon participe au support de plusieurs projets permanents de la firme montréalaise. « J’avais un bon bagage audio, mais à ma rencontre de probation, mon supérieur m’a indiqué que j’avais des croûtes à manger en informatique, vidéo et lumières. La même semaine, j’avais vu dans le journal la formation au Collège Lionel-Groulx. J’ai proposé d’y prendre part. Et hop ! », raconte-t-il. L’apprentissage de l’outil GrandMA2, qui sert au contrôle de l’éclairage, m’a permis de me distinguer dans l’équipe. C’est un outil puissant qui est très utilisé dans l’industrie et connu des designers de lumières. »

Une AEC exclusive au Collège Lionel-Groulx 
Offert en exclusivité par le Collège Lionel-Groulx depuis 2015, ce programme de 600 heures est proposé selon un horaire à temps partiel de soir. Il permet à l’étudiant de développer ses compétences techniques dans deux axes bien précis, soit la vidéo et les éclairages avec projecteurs asservis utilisés dans des événements corporatifs, sportifs, scéniques ou l’éclairage architectural. Les perspectives d’emploi semblent intéressantes pour les diplômés. L’entreprise Moment Factory confirme être toujours à la recherche d’intégrateurs, d’analystes ou de techniciens issus de ce type de programme.  

Connexions vivantes 
Le pont Jacques-Cartier est devenu, le 17 mai, le premier pont connecté au monde grâce à une programmation intelligente qui évolue au rythme des saisons et de l’énergie montréalaise et qui s’active par des millions de connexions humaines et naturelles déclenchant son éveil au coucher du soleil et son sommeil aux premières lueurs du jour. Il sera possible de revoir le talent de nos étudiants, lors d’une reprise du spectacle inaugural, le 25 juin à  22 h 30. Pour prendre connaissance du projet de Connexions vivantes : https://momentfactory.com/projets/tous/tous/illumination-du-pont-jacques-cartier http://jacquescartierchamplain.ca/communaute-patrimoine/structures-et-projets/mise-en-lumiere/ http://www.lightzoomlumiere.fr/realisation/big-data-illumine-le-pont-jacques-cartier-de-connexions-vivantes/ 

La prochaine cohorte est prévue en octobre 2017. Pour s’inscrire à la rencontre d’information, qui aura lieu le 19 août à midi : http://www.formationcontinue.clg.qc.ca/aec/aec-desoir/techniques-de-video-et-eclairages-asservis-pour-le-spectacle-nrc0y/ 
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.