Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
28 juin 2017 - 09:00

Un bilan positif après la troisième année

Un vent de dynamisme flotte sur le Village de Sainte-Thérèse

Par Salle des nouvelles

Lors de son dernier 5 à 7 tenu au début juin, le Groupement des Entreprises de Sainte-Thérèse (GEST) a dressé un bilan plus que positif après trois années d’existence.

Un réel vent de dynamisme souffle sur le Village de Sainte-Thérèse et celui-ci devient une destination potentielle de choix pour les promoteurs d’événements et pour les entrepreneurs. Le festival Santa Teresa, présenté à la fin avril et les différents nouveaux commerces en sont de bons exemples.

Pour donner une idée de l’évolution, notons qu’à sa création en 2014, le GEST était composé de 22 membres, regroupait un seul comité et n’avait aucune activité dédiée aux entreprises du Village. Trois ans plus tard, le GEST compte plus de 60 membres, dirige un conseil d’administration ainsi que trois sous-comités et organise quatre activités. Le bilan complet peut-être vu au www.ccitb.ca/gest.

 « Après trois ans, nous voyons une évolution notable dans le rôle et l’implication du GEST, ainsi qu’au niveau de la collaboration de la ville et de l’implication des entreprises. La notoriété du Groupement est maintenant bien établie et son rôle ne cesse de se développer » mentionnait Charléric Gionet, président du GEST.

Les actions du GEST sont regroupées autour de quatre rôles principaux, soit la promotion des entreprises, la dynamisation du Village, l’implication dans les événements de la ville ainsi qu’au niveau du développement économique du Village. Le GEST maintiendra ses efforts en ce sens dans la prochaine année et promet des initiatives nouvelles et novatrices pour faire rayonner le Village de Sainte-Thérèse.

Sur la photo:
à l'avant: Natacha Brisson, Catherine Hopper, Philippe-Emmanuel David et Marie-Noelle Closson-Duquette
à l'arrière: David Delli-Fraine, André Proulx, Catherine Therriault, Charléric Gionet et Julien Pilon

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.