Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
29 août 2017 - 09:00

La Fête familiale irlandaise de Saint-Colomban accueille plus de 1200 visiteurs!

Par Salle des nouvelles

C’est sous un soleil radieux que plus de 1200 visiteurs, petits et grands, ont profité ce samedi de la programmation diversifiée et emballante de la 3e édition de la Fête familiale irlandaise.  
 
Clowns, maquillage, peinture sur toile, jeux de société géants, espace ludique pour les 0-5 ans, spectacle et atelier de danse irlandaise, chasse au trésor historique, bricolage, escalade, parcours à obstacles et contes ont réjoui les enfants de tout âge. Le clou de la journée aura définitivement été pour les petits le spectacle de Jack Sparrow qui a médusé les enfants – et leurs parents! – grâce à son étonnante ressemblance avec le célèbre personnage des films Pirates des Caraïbes et son inimitable humour. 
 
Les visiteurs ont également pu en apprendre davantage sur les origines irlandaises de Saint-Colomban grâce à une exposition organisée conjointement par la Société d’histoire de la Rivière-du-Nord et l’ethnologue Claude Bourguignon. Fiches historiques, photos d’époque et animations ont su piquer l’intérêt des adultes et des enfants qui ont pu manipuler divers artefacts permettant à l’exposition de prendre une couleur interactive. 
 
La journée s’est clôturée avec la prestation décoiffante du groupe Seven Bags Of Bricks, spectacle hommage au groupe de rock irlandais Flogging Molly, qui en a fait danser plus d’un sous le chapiteau principal! 
 
« Merci aux organisateurs du Service des sports et loisirs et à tous les bénévoles pour cette mémorable journée que je n’hésite pas à qualifier de succès. Après trois ans, la Fête familiale irlandaise est arrivée à maturité, trouvant le juste équilibre entre histoire, culture, activités familiales et prestations musicales. Cette fête nous permet d’honorer nos racines irlandaises de manière ludique où toute la famille trouve son compte. C’est ce que nous souhaitons : permettre aux enfants de passer une journée amusante et enrichissante sans oublier d’offrir une expérience de qualité aux adultes », a déclaré, emballé, le maire de Saint-Colomban Jean Dumais. 

Émouvante visite de la famille Hall Plus de 50 descendants de la famille irlandaise de James Hall et Alice Shea provenant d'aussi loin que la Saskatchewan et la Floride en passant par Détroit se sont retrouvés à Saint-Colomban à l’occasion de la Fête familiale irlandaise. Leur pèlerinage les a menés jusqu’à la maison historique de leurs ancêtres, à l'intersection du chemin de la Rivièredu-Nord et de la rue du Lac-Rinfret. 
 
James Hall et Alice Shea sont les parents de feu l’honorable juge de la Cour suprême Emmett Matthew Hall, considéré comme le père du système public d'assurance maladie. Né dans cette maison du chemin de la Rivière-du-Nord où il vécut jusqu’à son déménagement vers la Saskatchewan à l’âge de 12 ans, le juge Hall s’assurera d’ailleurs de conserver la maîtrise du français jusqu'à son décès en 1995, alors âgé de 96 ans. 
 
La famille Hall a en outre visité la nouvelle école de la rue du Lac-Rinfret dont le nom, souhaitent-ils à l'instar de la Ville de Saint-Colomban, de la Société d'histoire de la Rivière-du-Nord et de nombreuses associations irlandaises, rappellera la mémoire de l'illustre Emmett Matthew Hall. 
 
« Nous devons beaucoup aux courageux colons irlandais qui ont fondé Saint-Colomban et à l’illustre famille Hall. Merci d’avoir effectué ce pèlerinage familial chez nous, à SaintColomban, qui est aussi chez vous en quelque sorte et qui le demeurera pour les générations futures de Hall, et où vous serez toujours les bienvenus! » leur a témoigné le maire Jean Dumais. 
 
La famille Hall a tenu à souligner l’extraordinaire accueil que leur ont réservé les élus et la population de Saint-Colomban tout au long du week-end. 
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.