Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
8 juin 2017 - 14:04

Travaux d’asphaltage dans la montée de la Côte-Rouge

Par Salle des nouvelles

Depuis le 24 avril dernier, les municipalités de Mirabel et d’Oka ont uni leurs forces afin de procéder à des travaux majeurs sur la montée de la Côte-Rouge, secteur de Saint-Benoît, et ce, jusqu’aux limites de la municipalité d’Oka. 
 
Évalués à 640 000 $, les travaux sont financés à 25 % par la Ville de Mirabel, 25 % par la Municipalité d’Oka et à 50 % par le Programme de réhabilitation du réseau routier local, volet « Accélération des investissements sur le réseau routier local » du ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports (MTMDET).  Ils devraient être complétés vers la mi-juin, dans la mesure où les conditions climatiques seront favorables. 
 
Les travaux, dont le contrat a été octroyé à la firme Uniroc construction,  consistent en la reconstruction complète de la montée de la Côte-Rouge.  Ils permettront notamment d’abaisser le profil de la route et de l’élargir sur une distance d’environ 1 kilomètre entre les rangs Saint-Ambroise et Sainte-Germaine. Ils viendront aussi grandement améliorer ce tronçon de route partagé entre les deux municipalités.  
 
« Ces travaux étaient attendus depuis fort longtemps et incontestablement ils contribueront à rendre cette partie de la Côte-Rouge beaucoup plus sécuritaire. Je tiens à remercier le maire Jean Bouchard et son conseil municipal de ce partenariat avec la municipalité d’Oka pour la réalisation de ces travaux. Cela représente beaucoup pour nous », mentionne le maire d’Oka, M. Pascal 
Quevillon.  Le maire de Mirabel, M. Jean Bouchard, souligne pour sa part  « le bel exemple de collaboration intermunicipale que constitue ce dossier qui a un impact majeur sur nos communautés respectives ».  
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.