Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
12 juin 2018 - 08:18 | Mis à jour : 08:34

Agression à l'aide d'une arme blanche

Par Salle des nouvelles

Le lundi 11 juin vers 17h30, le service de police intermunicipal de Terrebonne/ Sainte-Anne-des-Plaines/ Bois-des-Filion a reçu un appel pour un homme venant d’être agressé près du 3570 chemin Gascon à Terrebonne.

 

Sur place, les policiers ont rapidement localisé la victime consciente et qui présentait des blessures. Une ambulance a aussitôt été demandée et la victime a été conduite dans un centre hospitalier pour y recevoir les soins appropriés.

Selon les premières constatations la victime, un chauffeur de taxi, avait été agressée par un jeune homme, à l’aide d’un couteau. Après l’agression celui-ci a rapidement pris la fuite à pied.

Grâce à une description précise, un homme correspondant à la description de l’agresseur a rapidement été localisé près des lieux et a été arrêté. Il a été conduit au centre opérationnel afin d' être rencontré par des enquêteurs.

Les enquêteurs et techniciens en identité judiciaire du service de police se sont rendus sur place afin d’établir les circonstances de l’événement et rencontrer des témoins.

Retour sur l'agression

La victime est un homme de 47 ans et il a subi des blessures à une main et sa vie n’est pas en danger. Le suspect est un homme de 25 ans et il est présentement détenu à notre centre opérationnel.

Le motif de l’agression est toujours inconnu et l’enquête se poursuit.

La victime qui a subi une blessure à la main a déjà reçu son congé de l’hôpital. Le suspect, qui réside à Terrebonne, comparaitra aujourd’hui au palais de justice de Laval où il sera accusé de vol qualifié, agression armée, port d’arme dans un dessein dangereux, déguisement, bris de conditions et bris de probation.

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.