Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
26 avril 2018 - 13:17 | Mis à jour : 14:52

Neuf élèves de l'école Liberté-Jeunesse à l'Expo-sciences Hydro-Québec

Par Salle des nouvelles

Pour une 7e année, l’école secondaire Liberté-Jeunesse de la Commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Îles (CSSMI) a participé à l’Expo-sciences Hydro-Québec, finale régionale de la Rive-Nord 2018 qui s’est déroulée du 5 au 7 avril dernier au Collège de l’Assomption.

Les élèves de l’école secondaire Liberté-Jeunesse ont fait bonne figure, avec neuf participants remportant en tout 8 prix, dont sept élèves qui feront partie de la délégation de la Rive-Nord du 18 au 22 avril, à l’Espace Shawinigan lors de la Super Expo-sciences Hydro-Québec.

À cette occasion, 70 élèves des écoles secondaires de la région de Laval-Laurentides- Lanaudière ont présenté aux visiteurs 49 projets scientifiques tous plus intéressants les uns que les autres. Cet événement a connu un vif succès, particulièrement par la qualité et l’originalité des projets présentés par les jeunes scientifiques. La cérémonie de remise des prix s’est déroulée le samedi 7 avril.

Les sept élèves en lice pour la Super Expo-sciences Hydro-Québec, finale québécoise 2018

  • Premier Prix Hydro-Québec + Médaille d’or Junior Maxim Charbonneau : Nom d’une patate !
  • Médaille d’argent Junior Mikaël Hainey : Mimosa mémorisera
  • Médaille de bronze Junior Étienne Cadieux et Jean-Nicolas Gosselin : Moteur ionique
  • Médaille d’argent Intermédiaire François-Xavier Boulanger : La tête des sportifs
  • Prix des têtes chercheuses de Merck Amélie Cadieux et Béatrice Patoine :  La face cachée des agents

Lauréats des deux autres prix :

  • Prix Druide Jasmine Desforges : À chacun son I.M. Prix La Débarque
  • Tomas Daniel Nieto : Archéologie informatique

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.