Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
27 février 2015 - 20:05

Semaine nationale d'actions contre l'austérité

Manifestation au Collège Lionel-Groulx

Par Daniel Therrien, Journaliste

Toutes les réactions 1
Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

La démission du ministre de l'Éducation, Yves Bolduc, n'aura pas calmé les ardeurs des manifestants, qui étaient attendus au Collège Lionel-Groulx, vendredi soir, afin de protester contre les mesures d'austérité du gouvernement libéral.

Lors de cette cinquième et dernière journée d'actions, dans le cadre de la semaine nationale d'actions contre l'austérité, le conseil central de la CSN des Laurentides avait convié les gens à une manifestation à Sainte-Thérèse.

Cette dernière s'inscrivait parmi les 12 autres mobilisations qui ont eu lieu vendredi, dans différentes municipalités du Québec.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactions
  • Belle manifestation, encore une fois. Bien organisée et respectueuse, même tellement respectueuse, elle appelait les gens des quartiers à se faire entendre face à des mesures de moins en moins humaines pour les contribuables au Québec. Avec l'appui qu'ont démontré résidents et automobilistes sur notre passage, sans doute qu'il y aura encore plus de monde à la prochaine, tant qu'elles seront nécessaires. Le premier ministre entend-il le message, je l'espère, c'est son devoir.

    Annie Giguère - 2015-02-28 13:26