Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
5 décembre 2016 - 14:24

FINANCEMENT DES SOINS DE SANTÉ

La région des Laurentides est sous-financée de 56,6 M$, dévoilent les députés caquistes

Par Salle des nouvelles

« Des milliers de patients aux quatre coins du Québec écopent, dont plusieurs dans les Laurentides, parce que le gouvernement libéral ne finance pas les services de santé de manière équitable entre les régions. ». Voilà ce qu’a déclaré le responsable de la région des Laurentides pour la Coalition Avenir Québec, Benoit Charette, après avoir obtenu de nouvelles données inquiétantes du ministère de la Santé et des Services sociaux, qui démontrent noir sur blanc que les soins de santé dans la région des Laurentides sont présentement sous-financés de 56,6 millions de dollars. 

« Chaque année, le ministère évalue le manque à gagner et les surplus de ressources de 11 programmes de santé », a précisé Sylvie D’Amours. En vertu de la Loi sur l’accès à l’information, la CAQ a appris que la région des Laurentides est une des 8 régions du Québec sous-financées, avec un déficit de 131,4 millions de dollars. Pour la députée de Mirabel, cette inégalité entre les Laurentides et le reste du Québec est inacceptable, car derrière ces chiffres se cachent des personnes qui vivent dans l’incertitude et l’anxiété des listes d’attente.
« Dans les Laurentides, la situation ne fait que se détériorer sous le règne libéral. En mars 2014, le sous-financement était de 39,6 millions de dollars. Au lieu de se résorber, ce manque à gagner est passé à 56,6 millions cette année, soit 17 millions de plus depuis l’arrivée de Philippe Couillard au pouvoir ! Résultat : les 593 000 résidents des Laurentides subissent des délais d’attente interminables et écopent dans plusieurs programmes de santé, notamment en santé mentale, en santé physique, ainsi que dans l’aide aux personnages âgés et aux jeunes avec des déficiences intellectuelles. Comment le ministre Gaétan Barrette peut-il justifier que d’une région à l’autre, des patients reçoivent moins de services et sont traités comme des citoyens de seconde zone ? » a ajouté le député de Blainville, Mario Laframboise.

En mars 2016, le manque de ressources à l’échelle du Québec était estimé à 319 millions de dollars, comparativement à 247 millions en mars 2014, a poursuivi le député de Groulx. Ainsi, depuis que Gaétan Barrette a fait son entrée au ministère de la Santé, les inégalités régionales ont bondi de 72 millions. « C’est révoltant ! Le ministre a été incapable de corriger cette injustice jusqu’à maintenant, tout comme les péquistes qui l’ont précédé », a lancé Claude Surprenant.


Vivement une réforme
Pour régler une fois pour toutes ce problème d’équité dans les établissements de santé, la CAQ presse le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, à tenir parole et à réformer rapidement le financement du réseau de la santé pour déployer le financement à l’activité. 
« Concrètement, il faut que l’argent suive le patient. Une réforme en profondeur est incontournable, surtout compte tenu des derniers chiffres qu’on dévoile, prouvant que les inégalités de financement se sont grandement détériorées depuis l’arrivée des libéraux. Cette réforme prendra de nombreuses années avant d’être complété, mais rien n’excuse que rien ne soit fait à court et moyen terme pour inverser la tendance. Il est inacceptable que les inégalités de financement soient aussi élevées. Le ministre de la Santé le sait et doit agir en conséquence », a conclu Benoit Charette.

Voici le détail des chiffres obtenus en exclusivité par la CAQ pour la région des Laurentides :

Programmes de santé touchés dans la région des Laurentides | Montant (en mars 2016)
Services généraux (services de première ligne)
-6,5 M$
Santé physique (urgences, services spécialisés, services en continu et soins palliatifs)
-2,9 M$
Santé mentale
-16,1 M$
Santé publique
-4,8 M$
Soutien à l’autonomie des personnes âgées
-13,4 M$
Déficience intellectuelle et TSA
-8,2 M$
Déficience physique
-2,4 M$
Dépendances
-2,2 M$
Jeunes en difficulté
+ 2,7 M$
Administration, soutien aux services et gestion des bâtiments
-2,8 M$
TOTAL
-56,6 M$

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.