Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
8 décembre 2016 - 15:19

Un nouveau départ et une nouvelle convention collective jusqu’en 2021 pour les cols blancs et bleus de la Ville de Sainte-Thérèse

Par Salle des nouvelles

La Ville de Sainte-Thérèse est heureuse d’annoncer la signature d’une nouvelle convention collective pour ses employé(e)s cols blancs et cols bleus affiliés à la CSN. 
 
La mairesse de Sainte-Thérèse, les quatre membres du comité de négociation syndicale et le représentant de la partie patronale ont procédé à la signature officielle de la nouvelle convention le 5 décembre 2016. 
 
D’une durée de dix ans, elle s’échelonne du 1er janvier 2012 au 31 décembre 2021. Elle comprend des augmentations salariales de 2,5 % pour les années 2012 à 2014, de 2 % pour l’année 2015, de 1 % pour l’année 2016 et de 2 % pour les années 2017 à 2021. 
 
Cette nouvelle convention collective est accompagnée d’une restructuration du régime de retraite des cols blancs et bleus de la Ville de Sainte-Thérèse. La complexité du  projet de loi n°15 adopté par le Gouvernement du Québec a ouvert la porte à de nombreux échanges qui ont mené à l’entente survenue entre les deux parties.  
 
« Je tiens à souligner le travail de longue haleine des deux équipes de négociation. Il est important pour la Ville de Sainte-Thérèse d’offrir de bonnes conditions de travail à tous les employés, tout en respectant la qualité des services rendus à la population. Avec la signature de cette nouvelle convention, nous pouvons dire mission accomplie », a affirmé la mairesse de Sainte-Thérèse. 
 
Cette entente touche 97 employés réguliers cols blancs et cols bleus, et plus d’une centaine d’employés temporaires, saisonniers et à temps partiel. 
 
La Ville de Sainte-Thérèse profite de l’occasion pour souligner la nomination d’un nouvel exécutif syndical qui sera dorénavant formé de M. Sylvain Parent, président, de Mme Mélissa Allard, vice-présidente, de M. Welby Medeiros, trésorier et de Mme Manon Doganieri, secrétaire.  
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.