Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
14 décembre 2016 - 08:20

Nouveau rôle d’évaluation, gel des taxes foncières et réduction de la dette à Mirabel

Par Salle des nouvelles

Réunis en séance extraordinaire, lundi soir, les membres du conseil municipal ont adopté le budget 2017 qui se chiffre à 87 619 000 $, en hausse de 4,3 % par rapport à l’an dernier, et qui se caractérise par un gel des  taxes foncières.  Le budget adopté affiche aussi une réduction de la dette locale et un ajustement à la baisse des taux de taxation rendu nécessaire suite au dépôt d’un nouveau rôle d’évaluation. 

Le maire de Mirabel, M. Jean Bouchard, se dit heureux de « pouvoir adopter un budget qui ne comporte pas de hausse des taxes foncières pour 2017 ».   Pour être plus précis, seuls les immeubles dont la valeur foncière a augmenté au-delà de la moyenne verront leurs taxes foncières augmenter, de la même façon que les immeubles dont l’évaluation a diminué en-deça de la moyenne verront leurs taxes diminuer.    

Le maire est d’autant plus fier du budget présenté parce qu’il tient compte du contexte économique difficile pour plusieurs ménages mirabellois et que le gel des taxes foncières a été possible en dépit du dépôt d’un nouveau rôle d’évaluation en forte hausse qui a fait bondir notamment de 51,7 % l’évaluation des immeubles agricoles.  

« Il s’agit d’une grande première pour la Ville de décréter une taxation foncière plus basse pour les immeubles agricoles que pour les immeubles résidentiels, tient à préciser le maire qui veut ainsi démontrer clairement le rôle de leader de la municipalité au chapitre du développement agricole et qui réaffirme le soutien du conseil envers les agriculteurs qu’il considère comme 
de véritables partenaires. » Sans intervention de la Ville, le monde agricole mirabellois aurait été confronté à de réelles difficultés ayant à assumer quelque 722 000 $ de plus. 

En ce qui concerne la dette à la charge de l’ensemble de la municipalité, elle sera réduite de façon significative en 2017.  Elle passera, en effet, de 55 millions de dollars au 31 décembre de cette année à 53 millions de dollars à la fin de 2017.  « Globalement la dette totale de la Ville représente seulement 1,49 % de notre richesse foncière uniformisée ce qui est bien inférieur à la moyenne au Québec »,  indique M. Bouchard. 

Par ailleurs, dès le début de l’année, les frais d’abonnement de 17 $ par famille exigés pour avoir accès à la bibliothèque seront abolis. 
 
Investissements en immobilisations 
« C’est grâce à une santé économique hors du commun, attribuable à un dynamisme exceptionnel et une croissance fulgurante, que quelque 17 millions de dollars d’immobilisations seront payés comptant, sans recours à des emprunts, au cours de la prochaine année », déclare le maire.  

« Le budget équilibré que je vous présente ce soir est le résultat d’un exercice très rigoureux auquel se sont prêtés tous les membres du conseil, parfaitement conscients du contexte économique actuel qui fragilise plusieurs familles et guidés par la volonté de respecter les contribuables et leur capacité de payer et de favoriser leur qualité de vie », conclut le maire Bouchard. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.