Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
23 février 2017 - 14:50

Parachèvement de l’autoroute 19 : les citoyens des laurentides une fois de plus, ignorés par les libéraux

Par Salle des nouvelles

Les députés de Blainville et Deux-Montagnes dénoncent avec véhémence le blocage des libéraux d’une motion demandant au gouvernement de s’engager à faire avancer le dossier de l’autoroute 19, un projet d’infrastructure routière attendu depuis près de 45 ans par les usagers de Laval et de la couronne nord. 

« Le dossier de la 19 reçoit l’appui des villes et des MRC de Laval et de la région des Laurentides, de la Communauté métropolitaine de Montréal, des principaux partis politiques du Québec et du Canada et de milliers de citoyens et d’acteurs socioéconomiques. Le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) a récemment conclu l’urgence d’améliorer le lien routier entre Laval et Bois-des-Filion dans l’axe de l’autoroute 19. », explique Mario Laframboise. 

Aux yeux de Benoit Charette, le refus du gouvernement Couillard de faire passer le dossier de la 19 au Plan québécois des infrastructures (PQI) «en planification», plutôt que de laisser dormir dans la section «à l’étude» démontre la réelle importance qu’accorde le gouvernement au bien-être de la population des Basses-Laurentides. « Le refus des Libéraux de débattre de la motion déposée n’est rien de moins qu’une gifle supplémentaire pour les acteurs économiques du milieu et pour les milliers de citoyens qui sont pris en otage au quotidien », a déclaré le député de Deux-Montagnes.

Pour les députés Charette et Laframboise, un constat s’impose : les fausses promesses des deux vieux partis ne font que se succéder et ce sont, une fois de plus, les citoyens qui écopent. L’attente a assez duré ! Après 40 ans d’engagements non tenus, le gouvernement libéral doit s’activer et cesser de repousser ce projet majeur d’infrastructure pour offrir, une fois pour toutes, du vrai transport collectif entre Laval et la Rive-Nord !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.