Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
26 avril 2017 - 15:04

Plus que 15 jours pour signer la pétition

Par Salle des nouvelles

Le 10 janvier dernier, la Chambre de commerce et d’industrie Thérèse-De Blainville (CCITB) a lancé une pétition, parrainée par le député Ramez Ayoub, qui demande au gouvernement du Canada d’intervenir auprès des autorités compétentes pour assurer la réalisation prioritaire du parachèvement de l’autoroute 19 et la mise en place de voies réservées au transport collectif sur l’autoroute 15, et d’appuyer financièrement ces deux projets. 
 
Depuis le lancement, la CCITB ainsi que l’équipe du député Ramez Ayoub ont fait circuler la pétition. Des milliers de signataires ont appuyé cette pétition en personne ou par voie électronique. La CCITB invite les résidents, les travailleurs et les gens d’affaires de la région qui n’ont pas encore signer cette pétition à le faire avant le 10 mai 2017. Ceux et celles qui désirent appuyer la pétition peuvent le faire de deux façons. Soit en signant la pétition électronique à l’adresse suivante :   petitions.parl.gc.ca (et entrer le numéro de la pétition : 742), soit en signant la pétition papier. 
 
La CCITB défend depuis plusieurs années le dossier du transport. La qualité du réseau routier étant l'un des facteurs de compétitivité les plus importants pour le développement économique de notre région qui connaît une croissance démographique exceptionnelle et qui, par conséquent, subit une hausse accrue d’utilisation des infrastructures routières. Nous demandons au gouvernement fédéral d’agir rapidement auprès des autorités compétentes afin d'assurer le financement prioritaire des infrastructures et ainsi maintenir le développement économique de la région. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.