Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
1 juin 2017 - 10:26

Le député fédéral Ramez Ayoub dépose au Parlement plus de 7000 signatures

Par Salle des nouvelles

Le député fédéral de Thérèse-De Blainville, M. Ramez Ayoub, a présenté aujourd’hui à la Chambre des communes la pétition signée par plus de 7 000 personnes en faveur du parachèvement de l’autoroute 19 et des voies réservées au transport collectif sur l’autoroute 15.

M. Ayoub a parrainé cette pétition initiée en janvier dernier par la Chambre de commerce et d’industrie Thérèse-De Blainville (CCITB) et qui a été supportée par l’ensemble des intervenants politiques, économiques et sociaux de la région.  
« Plus de 7 000 personnes se sont mobilisées pour signifier à leurs gouvernants qu’il s’agit d’un enjeu important pour leur région, pour la qualité de vie, le développement économique et le développement durable », a précisé M. Ayoub.

Cette pétition demande au gouvernement du Canada d’intervenir auprès des autorités compétentes pour assurer la réalisation prioritaire de ces projets dont la nécessité a été plus que démontrée et qui ont obtenu les autorisations du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE).

Le député Ayoub rappelle que le premier ministre du Gouvernement du Québec, M. Philippe Couillard, s’est engagé à prolonger l’autoroute 19 lors de son passage à la CCITB en mars dernier. 

« Le moment est donc d’autant plus approprié que le gouvernement du Canada soutient financièrement les projets d’infrastructure de transports en commun. Ces deux projets font l’unanimité dans la population.  On est tous d’accord que c’est une question de qualité de vie et notre région en a grandement besoin. Il faut que leur réalisation se concrétise », a insisté le député fédéral Ramez Ayoub.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.