Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
5 juin 2017 - 11:04

Relais pour la vie 2017

Le député fédéral Ramez Ayoub marchera pour la cause

Par Salle des nouvelles

Le député fédéral de Thérèse-De Blainville, M. Ramez Ayoub participera, pour une autre année, aux activités du Relais pour la vie qui aura lieu le vendredi 9 juin prochain, de 19 h à 7 h, au parc Maurice-Tessier à Blainville. 

M. Ayoub rejoindra ainsi Les Coyotes de TDB, une équipe dynamique composée de sa capitaine Michèle Tremblay, de la mairesse de Lorraine, Lynn Dionne, de la conseillère municipale Isabelle Lacasse, ainsi que de Nadia Boivin, Denise Parent, Chantal Demers, Brigitte Martin,Valérie Debien, Pierre Paquin, et Marie-Noëlle Closson Duquette.

« Nous nous sommes tous mobilisés pour amasser des fonds afin de soutenir la recherche dans l’espoir de vaincre une fois pour toutes le cancer. Parce que le cancer ne dort jamais, nous marcherons toute la nuit en signe de soutien, d’espoir et de solidarité », de confier la mairesse de Lorraine, Lynn Dionne. 

On se rappellera que M. Ayoub n’en est pas à son premier Relais pour la vie puisqu’il a déjà endossé cette cause au cours des deux dernières années, notamment comme maire de Lorraine.

« Le Relais pour la vie est un parcours, un moment de recueillement important pour les gens qui luttent contre le cancer ou qui en sont guéris. C’est également l’occasion de rendre hommage à tous ceux et celles qui ont perdu leur combat en leur signifiant, par notre présence, que l’on ne les oublie pas », a précisé M. Ayoub. « J’invite toute la population au Relais pour la vie à s’unir dans cette lutte contre le cancer. Que cette nuit fasse la différence! », de conclure ce dernier.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.