Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
14 septembre 2017 - 14:17 | Mis à jour : 14:21

Paul Larocque, nommé pour le prix Jean-Marie-Moreau de la Fédération québécoise des municipalités

Par Salle des nouvelles

La Fédération québécoise des municipalités (FQM) a annoncé récemment les nominations pour les trois prestigieux prix traditionnellement remis lors de leur congrès annuel. La Ville de Bois-des-Filion est très fière d’apprendre que son maire Paul Laroque est en lice pour remporter le prix Jean-Marie-Moreau. 
 
Prix Jean-Marie-Moreau
Ce prix est remis chaque année à un élu (e) municipal en reconnaissance de son engagement exceptionnel envers la communauté qu’il représente. Il vise à reconnaître l’implication, le leadership et le dynamisme de la personne primée.   
 
M. Larocque est nommé dans cette catégorie aux côtés de M. Jean Lalonde, maire de TrèsSaint-Rédempteur et préfet de la MRC de Vaudreuil-Soulanges et M. Hector Provençal, maire de Sainte-Rose-de-Watford. Le gagnant sera connu le 28 septembre prochain, à l’occasion du souper gala du congrès 2017 de la FQM. 
 
À propos du Prix Jean-Marie-Moreau  
Créé en l’honneur de M. Jean-Marie Moreau, président de l’Union des conseils de comté du Québec (UCCQ), de 1970 à 1983, devenue aujourd’hui la Fédération québécoise des municipalités (FQM). M. Moreau était un homme altruiste, persévérant, dynamique et intègre qui avait un souci constant de démocratiser et de moderniser les organisations municipales. Par son engagement exemplaire, il a contribué à la reconnaissance du rôle de l’élu municipal. 
 
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.