Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
12 octobre 2017 - 14:18

Élections à Sainte-Anne-des-Plaines

Guy Charbonneau écrit une nouvelle page d’histoire

Par Salle des nouvelles

Toutes les réactions 1

Le 6 octobre dernier, Guy Charbonneau a été élu maire de Sainte-Anne-des-Plaines pour un troisième mandat consécutif. Il est aussi devenu le premier maire élu par acclamation pour deux mandats consécutifs de quatre ans, ajoutant ainsi une nouvelle marque à l’histoire de la municipalité. Depuis les derniers 50 ans, seuls les maires M. Maurice Rivard et M. Jean-Marc Nepveu avaient été élus « par acclamation », respectivement en 1977 et en 1999.
 
Donc, le vendredi 6 octobre dernier, à la fermeture de la période de mise en candidature, à 16 h 30, tous les candidats du Parti Vision Action ont été proclamés élus sans opposition par la présidente d’élection, Mme Geneviève Lazure. Quatre jours plus tard, mardi soir, les membres du Conseil ont été assermentés, lors d’une cérémonie privée en compagnie des membres de leurs familles. Le Conseil municipal amorcera son travail immédiatement, au moins un mois plus tôt que s’il y avait eu des élections, même pour un seul poste.
 
« Au nom de toute mon équipe, je reçois ce verdict avec fierté, comme une marque de reconnaissance et de satisfaction de la population pour les efforts déployés depuis les huit dernières années. C’est  aussi avec beaucoup d’humilité que je m’engage à faire de mon mieux pour mener Sainte-Anne-des-Plaines encore plus loin, selon le programme qui sera bientôt distribué dans les foyers, tout en continuant de gérer nos finances de manière serrée », a déclaré le maire Charbonneau.
 
Saviez-vous que c’est seulement depuis 1923 que le maire est élu par les citoyens? Même si la Paroisse de Sainte-Anne-des-Plaines a été fondée en 1787, le régime seigneurial (Seigneurie de Terrebonne) prévalait toujours et les paroisses religieuses représentaient à l’époque la façon de regrouper les communautés.
 
La première assemblée de « citoyens » a eu lieu le 16 janvier 1849. Mais, ce n’est qu’après l’abrogation par le gouvernement du régime seigneurial en 1854 que la véritable vie municipale a débuté. La première Assemblée des conseillers a eu lieu le 27 juillet 1855, le lendemain de la Fête de Sainte-Anne. À cette époque, on élisait sept conseillers qui, ensemble, choisissaient un maire parmi eux. Cette façon de faire persistera jusqu’en 1923, année où M. Ovide Charbonneau deviendra le premier maire élu directement par les citoyens. Élu par des hommes seulement, car ce n’est qu’à partir du 28 février 1929 que les femmes ont obtenu le droit de vote aux élections municipales.
 
À la fin du présent mandat, Guy Charbonneau égalera aussi la marque du plus long mandat consécutif à la mairie, soit douze ans, à égalité avec M. Zénon Guénette, maire de 1931 à 1943, dépassés en longueur seulement par M. Jean-Marc Nepveu qui a été maire pendant treize ans, mais en deux périodes différentes.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactions
  • Je connais le maire Guy Charbonneau pour son implication concernant l'ENVIRONNEMENT à COBAMIL. J'ai toujours apprécié le maire Guy Charbonneau pour son dynamisme, son leadership, son sens pratique, sa dévotion inconditionnelle auprès de ses électeurs et électrices pour leur donner le meilleur service. Guy Brulotte, conseiller municipal de Saint-Placide et représentant de la MRC Deux-Montagnes auprès de COBAMIL.

    Guy Brulotte MAP - 2017-10-13 15:23