Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
18 octobre 2017 - 10:38

«Rosemère, la RÉFÉRENCE dans le domaine de l’environnement et du développement durable», Madeleine Leduc, chef de l’Équipe Leduc

Par Salle des nouvelles

Au cours de son dernier mandat, l’Équipe Leduc a positionné la Ville de Rosemère comme chef de file en matière d’environnement et de développement durable par de nombreuses réalisations. Citons notamment, un investissement de 2,6M$ pour la lutte contre l’agrile du frêne incluant une politique de remplacement des frênes, l’installation de bornes de recharge pour les voitures électriques, la création d’un programme d’aide financière pour l’achat d’équipements résidentiels visant la diminution de la consommation d’eau potable, l’implantation de la collecte des matières organiques et la mise en place de la subvention annuelle applicable à l’utilisation de l’eau potable pour les 67 ans et plus. 
 
En 2015, Rosemère a obtenu la plus haute distinction de la Corporation des Fleurons du Québec (5 Fleurons) étant la troisième ville au Québec à obtenir ce prix. Du côté canadien, après avoir obtenu des mentions spéciales en 2015 et 2016 de même que cinq Fleurs Argent, elle obtient en 2017, 5 Fleurs Or avec mention « Caractère champêtre » lors de la remise des prix « Collectivités en fleurs, édition nationale et internationale ».  Ces prix sont attribués selon les critères suivants: propreté, action environnementale, protection du patrimoine, foresterie urbaine, paysage et aménagement floral. À l’occasion du Symposium sur la gestion de l’eau tenu les 11 et 12 octobre derniers, Rosemère s’est vu remettre par Réseau Environnement une Attestation de trois étoiles pour la qualité supérieure de l’eau potable produite à sa station de traitement. 
 
En 2017, la Ville s’est aussi positionnée fortement pour la protection des sources d’eau potable face aux hydrocarbures en entérinant la résolution de la MRC Thérèse-De Blainville et en versant une aide financière à la campagne de dons «Solidarité Ristigouche» du Canton de Ristigouche Partie-Sud-Est pour l’aider à assurer sa défense contre la société pétrolière Gastem. 
 
«Pour notre prochain mandat, nous n’allons pas nous limiter à être chef de file, nous voulons devenir la référence en matière d’environnement et déployer des actions durables qui valoriseront notre patrimoine naturel  et urbain », de dire Madeleine Leduc. 
 
 
Une architecture en harmonie avec l’environnement  
 
Rosemère possède un patrimoine dont la renommée attire nombre de familles. «Cependant, Rosemère étant arrivée à sa maturité, il est important d’instaurer un projet d’intégration du bâtiment dans son environnement afin d’appliquer des caractéristiques architecturales et urbaines qui assureront la conservation de celui-ci et porteront un regard sur l’avenir. De plus, nous nous engageons à favoriser la rénovation et la construction résidentielles et commerciale durable», d’expliquer Mme Leduc. 
 
En vue de réaliser cet engagement, l’Équipe Leduc reverra les normes et les règlements d’urbanisme en 2018. «Nous nous engageons à poursuivre les études de caractérisation des différents secteurs de la Ville afin d’établir les lignes directrices qui guideront toute nouvelle construction. Nous saisirons l’opportunité d’alléger  le processus de traitement des demandes de permis au service de l’urbanisme», de dire Kateri Lesage, conseillère actuelle et JeanPhilippe Leblanc tous deux membres du comité consultatif d’urbanisme. 
 
Dans ce même ordre d’idées, il est essentiel d’instaurer une politique de l’arbre qui établira les règles de gestion du parc arboricole de la Ville et des citoyens. Elle comprendra des éléments comme la diversité des espèces, l’élagage et l’abattage dans le respect du voisinage.  
 
Conservation de l’eau et de l’énergie, un incontournable 

 
La construction durable étant directement liée à des éléments comme la réduction de la consommation d’eau et la gestion durable des eaux de pluie, la mise en œuvre d’une politique d’utilisation de l’eau potable s’avère donc incontournable. Celle-ci pourrait comprendre des actions comme le remplacement des compteurs d’eau par ceux de mode intelligent et le contrôle responsable par les citoyens de leur système d’arrosage automatique. 
 
«En matière de conservation de l’eau et de l’énergie, ce ne sont pas seulement les citoyens qui doivent s’engager à faire des économies, la Ville doit aussi donner l’exemple. C’est pourquoi, nous voulons procéder à l’étude d’un programme d’énergie solaire pour les installations municipales comme les abribus, les parcs, les installations sportives», de préciser la mairesse. 
 
Vers un mode de vie «zéro déchet» 
 
L’Équipe Leduc prévoit déployer des stratégies pour sensibiliser et promouvoir le mode de vie «zéro déchet» afin de réduire, réutiliser, recycler  et valoriser tout ce qui peut l’être. Celle-ci veut mettre dans le coup les citoyens, les commerçants et l’administration municipale, tout en donnant l’exemple dans sa gestion quotidienne et lors d’événements organisés par la Ville. 
 
«Nous allons également accroître le nombre de bornes de recharge pour véhicules électriques et élaborer un guide citoyen sur les bonnes pratiques environnementales en vue d’accroître la mobilisation et la participation citoyenne», de conclure Mme Leduc.   
 
Pour la mise en œuvre de ses engagements, l’Équipe Leduc compte sur deux de ses membres, dont Kateri Lesage, détentrice d’une maîtrise en environnement et représentante nommée par la MRC Thérèse-De Blainville au COBAMIL (Conseil des bassins versants des Mille-Îles), ainsi que Jean-Philippe Leblanc, ingénieur en construction et professeur à l’École de technologie supérieure, ayant géré d’importants projets de construction durable autant dans le milieu privé que public. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.