Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
18 octobre 2017 - 10:42

Mouvement Blainville accorderait un gel du compte de taxes la première année et réduction de 2% la deuxième année

Par Salle des nouvelles

Lors de la campagne électorale de 2013, nous avions annoncé une réduction de 4% du compte de taxes municipales. Malheureusement, nous ne pourrons répéter cet engagement à cause de la très mauvaise gestion de l’administration en place, sous la gouverne de M. Richard Perreault.

Les états financiers de notre ville déposés au ministère des Affaires municipales du Québec, signés par Mme Lorraine Barry et vérifiés par la firme Raymond Chabot Grant Thornton démontrent que pour l’année 2016, le déficit de l’administration Perreault est de plus de 5 millions de dollars et que pour les années 2013 à 2016, le déficit s’élève à près de 10 millions de dollars.

Malgré le fait que nous ne connaissons pas la situation dans laquelle l’administration Perreault nous laissera l’état des finances de notre ville, nous prenons l’engagement en vous annonçant que pour la première année de notre mandat, nos citoyens et citoyennes bénéficieront d’un gel de leur compte de taxes et que lors de la deuxième année de notre mandat, nous réduirons celui-ci de 2%.

Lors de notre première année de mandat, nous ferons une analyse exhaustive de l’état de nos finances. Pendant cette première année, nous mettrons en place des mesures qui nous permettront de réduire le fardeau fiscal de nos citoyens de 2% la deuxième année. Nous verrons pour les années subséquentes ce que nous serons en mesure de faire.

Plusieurs citoyens rencontrés nous ont dit être très préoccupés par la hauteur de l’augmentation de la valeur de leurs propriétés ce qui met beaucoup de pression sur les augmentations du compte de taxes.

De plus, nous devons revoir le développement futur de notre ville. Blainville est passée d’une ville de 10 000 citoyens dans les années 80 à plus de 57 000 citoyens aujourd’hui.

D’une campagne à des quartiers modestes, notre ville s’est développée très rapidement et à vu naître le quartier du Blainvillier puis celui du Fontainebleau et maintenant c’est le Chambéry qui est en développement.

Les maisons sont de plus en plus dispendieuses. Les condos dans des immeubles de plusieurs étages poussent comme des champignons. Nos jeunes, qui ont grandi ici, doivent aller à l’extérieur de notre ville vers des maisons à des prix plus abordables. Nos aînés aussi n’ont pas toujours le loisir de rester ici. Il nous faut regarder cette situation de très près.

Mais une grande question nous inquiète au plus haut point. Est-ce que nos infrastructures souterraines pourront tenir encore bien longtemps avec ce développement résidentiel qui ne cesse de progresser? Nous nous devons d’en être plus que préoccupés.

Pour ces raisons et plusieurs autres, il est temps pour nous, chers Blainvilloises et Blainvillois, de changer cette administration usée et vieille de douze ans. Elle n’est malheureusement pas à l’écoute de sa population ni de ses associations.

Nous tenons à vous confirmer qu’un vote pour l’équipe de Florent Gravel/Mouvement Blainville, est un vote pour une équipe qui sera à l’écoute de ses citoyens, de ses entreprises et aussi, mais surtout, des réels besoins de ses nombreuses associations tant sportives que culturelles. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.