Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
7 décembre 2016 - 08:21 | Mis à jour : 08:23

Les employés de la ville de Lorraine remettent un chèque de 2 143 $ à Centraide Laurentides

Par Salle des nouvelles

Chaque année, les employés de la Ville de Lorraine participent activement à la campagne de collecte de fonds de Centraide Laurentides. Pour l’édition 2016, ils ont réussi à récolter 2 143 $ en deux mois, un record pour cette équipe qui a usé d’originalité afin de ramasser cette somme. Cet accomplissement dépasse de loin l’objectif fixé, qui était de 1500 $ ! 
 
Les citoyens ont également contribué à cette campagne, puisque 410 $ ont été ramassés grâce à notre bibliovente d’automne. La mairesse Lynn Dionne n’a pas manqué de souligner cette participation : « Bien que notre campagne ciblait principalement les employés et les élus, près du quart du montant récolté vient des citoyens. Comme tous les ans, ils ont répondu à l’appel et acheté des livres pour la cause. Merci au personnel, à mes collègues du Conseil ainsi qu’à la population. Nous pouvons tous être fiers de contribuer à la mission des organismes locaux en appuyant Centraide ! » 
 
Outre la bibliovente et les montants retenus à la source, plusieurs activités au sein de l’équipe municipale ont permis d’atteindre ce montant : la vente de muffins et d’autres délices confectionnés par les employés, l’organisation d’un concours lié à l’achat du journal interne, la vente de bonbons d’Halloween, une vente-débarras ainsi que les très appréciés « Jeudis délinquants » lors desquels les employés sont autorisés à porter le jeans pour une amende de 2 $... au profit de Centraide, bien entendu. 
 
Merci à tous ceux qui ont participé et donné si généreusement avec un grand sourire ! Cette campagne record pave la voie pour l’édition 2017. Le défi est lancé ! 
 
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.