Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
19 janvier 2017 - 10:02

Ateliers pour les pères qui veulent améliorer leurs relations avec leurs enfants

Par Salle des nouvelles

Les pères et beaux-pères de la région des Laurentides qui désirent améliorer leurs relations avec leurs enfants peuvent s'inscrire à une série de 10 ateliers gratuits s’intitulant Pères présents, enfants gagnants.

Issus du comité de paternité des Laurentides, ces ateliers se font en partenariat entre la Maison Pause Parent, le CISSSL et l'Université du Québec en Outaouais (UQO).

Les rencontres hebdomadaires, qui ont lieu à l'UQO (campus de St-Jérôme), permettent aux hommes de réfléchir sur leur rôle de père ou de beau-père et sur les défis qui y sont associés. En fonction des motivations et intérêts des participants, un thème spécifique sera abordé à chaque semaine, sur lequel les participants seront invités à poursuivre leur réflexion entre les rencontres. Le guide d’animation est, entre autre, inspiré de «Pères présents, enfants gagnants» du CHU Sainte-Justine et des sessions «À cœur de père» produit par Cible Famille Brandon.

La session qui débutera le 23 mars prochain sera animée par Martin Hallé et Marie-Thérèse Audet.

« Le but premier de ces ateliers est de permettre aux hommes présents d’échanger entre eux et de prendre conscience de leurs compétences. Nous tentons au fil des rencontres d’aider ces hommes à trouver de nouvelles façons de faire avec leurs enfants et à développer des attitudes favorisant l’harmonie familiale. Nous souhaitons aussi qu’ils s’approprient des moyens pour favoriser une saine discipline et qu’ils acquièrent une meilleure compréhension de leurs enfants et d’eux-mêmes en tant que parents », mentionne Julie Garneau, agente de liaison pour l’Initiative Amis des pères (IAP) qui siège également au comité de paternité dans la région des Laurentides.

Les hommes intéressés par ces ateliers peuvent contacter directement Julie Garneau, à julie.garneau@uqo.ca ou au 450 530-7616, poste 4109. Pour plus d'informations, consultez la fiche explicative en pièce-jointe.

« Je me sens plus capable de me placer au-dessus de la mêlée et d’être plus affirmatif et moins agressif dans ma relation à mon enfant.»

- Un père participant.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.