Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
10 février 2017 - 11:00

La Rive-Nord de Montréal en pleine expansion : un argument de plus pour le parachèvement de la 19

Par Salle des nouvelles

La publication des statistiques du recensement 2016 de Statistique Canada confirme encore la nécessité du parachèvement de l’autoroute 19 avec voies réservées au transport collectif. Comme l’a si bien exprimé le directeur général de l’organisme Vivre en ville, Monsieur Christian Savard, ces chiffres démontrent que « ça nous oblige à construire l’A19 ».
 
En effet, les régions des Laurentides (5,3%), de Laval (5,3%) et de Lanaudière (4,9%) trônent au sommet québécois quant à l’augmentation de la population depuis le recensement de 2011. Or, ces mêmes régions sont au dernier rang quant aux investissements en infrastructure routière au cours des 10 dernières années.
 
« Toutes les données socio-économiques pointent vers l’importance du parachèvement. La population de la Rive-Nord en a ras-le-bol d’attendre la construction du tronçon de 8 kilomètres qui permettra d’améliorer le flux routier. Le projet, prévu depuis plus de 40 ans, est inscrit au Plan Québécois d’Infrastructures (PQI), au Plan métropolitain d’aménagement et de développement (PMAD) et a passé l’étape du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE). Le cynisme est à son comble ici » constate Paul Larocque, porte-parole de la Coalition 19 et préfet de la MRC Thérèse-de-Blainville.
 
La Coalition pour le parachèvement de l’autoroute 19 avec voies réservées au transport collectif regroupe plus de 5 000 membres, députés, organismes, institutions et ménages, qui réclament la réalisation de ce projet. On peut joindre la Coalition via le site web www.coalition19.qc.ca. Une pétition en appui au parachèvement de l’autoroute 19 vient d’ailleurs d’être lancée à l’initiative de la communauté d’affaires de la région et le lien est disponible sur le site web de la coalition.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.