Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
7 mars 2017 - 14:55

La Fondation Tremblant soutient Moisson Laurentides avec un don de 12 500$

Par Salle des nouvelles

Monsieur Yvan Paradis du Conseil d’administration de la fondation Tremblant a remis plus tôt ce mois-ci, un montant de 12 500 $, au nom de la Fondation Tremblant, à Moisson Laurentides.

Moisson Laurentides offre des denrées à dix organismes communautaires qui œuvrent en sécurité alimentaire de la MRC des Laurentides. La fondation Tremblant soutient Moisson Laurentides depuis plus de 6 ans maintenant et l’aide apportée est de première nécessité pour combattre la faim et alléger le fardeau financier des familles dans le besoin de la région. Rappelons que dans la MRC des Laurentides se sont 1381 personnes dont 460 enfants qui souffrent d’insécurité alimentaire. Manger trois repas par jour, tous les jours, c’est un minimum vital, quel que soit le moment de l’année, car se nourrir n’est pas un besoin que l’on peut remettre au lendemain. L’aide apportée par la Fondation Tremblant permettra de faire une différence dans la vie de bien des gens.

Moisson Laurentides : une banque alimentaire qui travaille pour les gens d’ici
Banque alimentaire de sa région, Moisson Laurentides, en partenariat avec sa communauté, combat la faim et nourrit l’espoir. Tout au long de l’année, Moisson Laurentides sollicite et recueille des denrées auprès de l’industrie agroalimentaire.

Moisson Laurentides approvisionne en denrées 77 organismes locaux dûment accrédités dans les huit MRC des Laurentides et la MRC des Moulins dans Lanaudière. Ces organismes et comptoirs alimentaires s’assurent, à leur tour, de donner nourriture et denrées aux familles de leur communauté qui sont dans le besoin. Résultat : une aide de première nécessité pour combattre la faim et alléger le fardeau financier de ces familles, le temps, pour elles, d’améliorer leur situation.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.