Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
6 avril 2017 - 09:51

Un projet-pilote pour les poules urbaines

Par Salle des nouvelles

La mairesse de Boisbriand, Marlene Cordato est heureuse d’annoncer que la Ville de Boisbriand permettra les poules en milieu urbain et répondra ainsi de façon positive à une demande récurrente des citoyens.

« L’agriculture de proximité est un enjeu dont les citoyens nous parlent de plus en plus. En faisant la rencontre de citoyens engagés et motivés, et à force d’arguments réfléchis, j’ai considéré, avec les membres du conseil, un projet-pilote afin d’autoriser les poules pondeuses. En plus de s’inscrire dans une tendance de « ville nourricière », cette vision urbaine de l’agriculture répond au besoin de se réapproprier sa façon de consommer et de s’alimenter. À l’instar de grandes villes comme New York, Chicago et Vancouver, nous permettrons l’élevage de poules pondeuses sur notre territoire. L’objectif est de permettre aux citoyens responsables et dédiés de vivre cette expérience », précise la mairesse.

Projet-pilote
Grâce à un amendement du Règlement RV-1355 sur la qualité de vie qui sera adopté le 2 mai prochain, des citoyens pourront accueillir des poules pondeuses. Des obligations bien précises devront être respectées afin de ne pas nuire aux voisins. Entre autres, deux permis seront requis, les coqs seront interdits, un poulailler sera obligatoire, et un maximum de cinq poules sera autorisé. La réglementation de ce projet-pilote sera accessible au www.boisbriand.ca ou directement auprès du Service de l’urbanisme après la séance du conseil de mai. 

Avant l’obtention des permis pour la garde des poules et du poulailler, les citoyens intéressés devront s’inscrire à une formation obligatoire offerte gratuitement au Centre culturel (480, rue de Chavigny) le 25 avril, de 19 h à 21 h ou le dimanche 30 avril, de 9 h à 11 h. Les inscriptions peuvent se faire dès maintenant auprès de la Ligne verte au 450 435-1954, poste 444.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.