Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
10 avril 2017 - 11:34

Le projet “Bols du partage” pour combattre la faim

Par Salle des nouvelles

Trois élèves de l’école secondaire Liberté-Jeunesse au volet alternatif organisent un projet pour aider à combattre la faim.  

Le 30 mars dernier, Gabriel Villeneuve, Antoine Primeau et Charbel Moussa ont rencontré Ève Massicotte de l’organisme Moisson Laurentides pour discuter de leur projet. Selon l’organisme, plus de 22 000 personnes par mois ne mangent pas à leur faim dans les Laurentides. 

Soutenus par leur enseignante, Madame Hajer Bouchnak, les élèves organisent un événement spécial. C’est à la cafétéria de l’école secondaire Liberté-Jeunesse que le 29 avril prochain à 
12 h aura lieu le dîner Bols du partage. Gabriel, Antoine et Charbel ont contacté de généreux artistes de la région qui ont accepté de leur confectionner des bols.  Actuellement, ils ont obtenu une donation de plus de 140 récipients. Lors de l’événement, ceux-ci seront vendus 20 $ et différentes soupes seront servies. Tous les profits effectués lors de cette journée seront remis à Moisson Laurentides. 

Pour participer à l’événement, contactez Gabriel Villeneuve avant le 21 avril (gabrielconcorde@gmail.com, 514-943-1349) ou consultez leur page Facebook (@projetbolsdupartage). Si vous êtes dans l’impossibilité de vous présenter, vous avez tout de même la possibilité de commander un bol. 

Dîner Bols du partage
Samedi 29 avril 2017
12 h à 14 h
École secondaire Liberté-Jeunesse
2919 boulevard des Promenades, Sainte-Marthe-sur-le-Lac

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.