Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
4 mai 2017 - 14:44

Déploiement d’une opération policière pour la sécurité des usagers vulnérables

Par Salle des nouvelles

Les interventions policières visant à assurer la sécurité des usagers vulnérables (piétons, cyclistes, cyclomotoristes, enfants, personnes aînées et handicapées, etc.) seront intensifiées du 12 au 18 mai, à l’occasion d’une nouvelle opération nationale concertée. 

 Cette opération vise à sensibiliser les usagers de la route au respect de la signalisation (feux de circulation, arrêts obligatoires, passages pour piétons, etc.).  Le Service de police de Blainville rappelle que les piétons ont l’obligation de circuler sur les trottoirs ou, s’il n’y en a pas, en bordure de la chaussée, dans le sens contraire à la circulation. Ils doivent également traverser aux intersections et s’assurer d’établir un contact visuel avec les automobilistes avant de traverser. Quant aux automobilistes, ils doivent immobiliser leur véhicule avant la ligne afin d’être bien visibles. 

 Selon le dernier bilan routier de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ), 63 piétons sont décédés au Québec en 2016, ce qui représente une augmentation de 40 % par rapport à 2015. Cette nouvelle opération policière est menée en partenariat avec la Sûreté du Québec, l’Association des directeurs de police du Québec, les autres corps de police du Québec et la SAAQ. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.