Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
9 mai 2017 - 15:24 | Mis à jour : 16:06

L’école des Blés-Dorés du secteur de Saint-Augustin est inaugurée

Par Salle des nouvelles

C’est devant plus d’une centaine d’invités que l’on procédait, le 3 mai dernier, à l’inauguration officielle de la nouvelle école primaire du secteur de Saint-Augustin et qu’on en dévoilait le nom, soit l’école des Blés-Dorés. 
 
Parmi les dignitaires, on pouvait compter Mme Paule Fortier, présidente de la Commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Iles (CSSMI), M. Jean-François Lachance, directeur général de la CSSMI, M. Benoît Lamarche, président du Conseil d’établissement, M. Jean Bouchard, maire de Mirabel, et la directrice de l’école, Mme Sophie Daigneault. 
 
« Aujourd’hui, nous pouvons saluer l’esprit de partenariat dans lequel se sont déroulées les discussions tout au long de ce dossier et j’en remercie très sincèrement la Commission scolaire », indique le maire de Mirabel. 

« Cette nouvelle école, poursuit M. Bouchard, vient répondre, sans l’ombre d’un doute, aux attentes d’une population qui est en forte croissance et d’un très grand nombre de jeunes familles qui choisissent Mirabel comme lieu de résidence. » À preuve, selon les dernières statistiques émises par Statistique Canada, Mirabel est la ville la plus jeune de toute la région de recensement métropolitaine, avec un âge moyen de 36 ans. 

Construite au coût de quelque 12 millions de dollars, la nouvelle institution peut accueillir jusqu’à 432 élèves, allant du préscolaire à la 6e année. Le nom de l’école a été choisi au terme d’un concours organisé par le milieu scolaire. C’est Mme Alexandra Tremblay, enseignante, qui a soumis le nom des Blés-Dorés faisant référence au côté rural du secteur de Saint-Augustin. « Les blés représentent les élèves et les champs illustrent les classes où l’on cultive l’apprentissage, tel un agriculteur cultive ses terres. » 
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.