Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
10 mai 2017 - 13:48

Dévoilement des lauréats de la première édition du concours de recyclage de piles 2016-2017

Par Salle des nouvelles

ENvironnement JEUnesse (ENJEU) et Appel à Recycler ont dévoilé les grands gagnants du concours de recyclage de piles dans les cégeps et les collèges québécois pour l’année scolaire 2016-2017. Parmi les quelque 30 établissements participants, 4 500 $ de bourses ont été offertes à ceux ayant amassé le plus de piles.

Le Collège Lionel-Groulx remporte le premier prix, d’une valeur de 2 000 $. L’établissement a amassé plus d’une tonne de piles au cours de la dernière année, soit exactement 1 080 kg. Le cégep de Thetford (668 kg de piles) et le Collège Montmorency (600 kg de piles) remportent les deuxième et troisième prix, d’une valeur de 1 500 $ et de 1 000 $ respectivement. Les bourses accordées permettront aux établissements de soutenir leurs activités environnementales.

C’est donc un total de 4 372 kg de piles qui ont été récupérées par les cégeps et les collèges québécois ayant pris part au concours.

« Ceci démontre tout l’engagement des jeunes envers l’environnement et la compréhension de l’impact positif de simples gestes comme le recyclage des piles et des batteries. Nous sommes encouragés à continuer dans cette optique, avec comme ambassadeurs les étudiants afin de tenir les piles et les batteries en fin de vie loin des sites d’enfouissement. C’est donc un rendez-vous l’an prochain », lance Line Bérubé, directrice pour l’Est du Canada d’Appel à Recycler.

« Ce concours intercollégial de recyclage de piles a également permis de sensibiliser la communauté collégiale à l’importance du recyclage des piles pour la protection de l’environnement, en plus de les encourager à adopter des habitudes écoresponsables dans leur vie quotidienne », explique Catherine Gauthier, directrice générale d’ENvironnement JEUnesse.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.