Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
17 mai 2017 - 14:09

Le civisme : J’aime mon voisin!

Par Salle des nouvelles

La mairesse de Boisbriand, Marlene Cordato, est heureuse de dévoiler sa première campagne de civisme, intitulée « J’aime mon voisin ». La campagne se tiendra jusqu’à la fin de l’été.

« Bien souvent, quelques gestes simples peuvent faire une immense différence dans la qualité qu’offre un milieu de vie. Il faut voir au-delà de la réglementation municipale qui sanctionne certains comportements pour faire appel au bon sens de l’individu. Participer au bon voisinage, c’est LE geste à poser », mentionne la mairesse Marlene Cordato.

Mise sur pied pour répondre aux attentes des citoyens, la campagne visuelle a pour but de promouvoir les petits gestes qui peuvent faire une grande différence afin d’établir une dynamique positive dans les quartiers. Quatre thématiques sont abordées : la sécurité routière, le bruit, l’entretien de sa résidence et les désagréments associés aux comportements négligents des propriétaires d’animaux.

Ce printemps, de l’affichage sera installé dans l’ensemble de la Ville pour rappeler quelques bons comportements. Le bulletin municipal et la page Facebook de la Ville seront également mis à contribution pour promouvoir la campagne.  

« Nous souhaitons que les citoyens puissent participer à cette campagne en encourageant les bons comportements dont ils sont témoins. Cette campagne est basée sur le positivisme qui, je le crois, contribue à l’engagement des Boisbriannais », ajoute la conseillère et responsable du Comité des communications, Lori Doucet.  

Les citoyens sont invités à souligner les bons gestes de leurs voisins en leur offrant un ballon « happy face ». Au cours de la campagne, les ballons seront disponibles sur demande au comptoir d’accueil de l’hôtel de ville, situé au 940, boul. de la Grande-Allée.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.