Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
19 mai 2017 - 15:22 | Mis à jour : 15:45

Une résidente de Saint-Eustache participera au Défi Cyclo-myélome malgré son cancer du myélome multiple

Par Salle des nouvelles

Mélanie St-Jacques, résidente de Saint-Eustache, a toujours fait preuve de positivité face à l’adversité. Cette qualité l’encourage à parcourir, le 27 mai, 93 km à vélo dans la région de Lanaudière, malgré la réapparition de son cancer du myélome multiple.

Mélanie se joint pour une troisième année consécutive au Défi Cyclo-myélome, un cyclothon visant à amasser des fonds en soutien à la Chaire Myélome Canada sur le myélome multiple de l’Université de Montréal à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont.

Une ténacité à toute épreuve

En 2013, à la suite de multiples fractures au dos et aux hanches, Mélanie, à 37 ans, reçoit un diagnostic de myélome multiple. Un bien mauvais moment, alors que sa carrière en génie civil est en plein essor. Le myélome est un cancer mortel et, à ce jour, incurable qui résulte de l’accumulation de cellules anormales dans la moelle osseuse où se produit le sang.

Après deux rondes de chimiothérapie et une autogreffe de cellules souches, c’est finalement un don de cellules souches de son frère qui permettra à Mélanie d’être en rémission. « Cinq mois après le don de mon frère, le médecin m’a annoncé qu’il n’y avait plus aucune trace de la maladie. J’exultais ! Le pire était enfin derrière moi », explique Mélanie.

Le répit fut court. Neuf mois plus tard, en novembre 2015, Mélanie reçoit un appel lui confirmant ses craintes. La maladie est de retour. Malgré ce revers, Mélanie ne perd pas son optimisme. « Je rêve du jour où le médecin me dira que la maladie est enfin disparue », affirme-t-elle.

Un espoir contagieux

Plus de soixante-quinze participants se joindront à Mélanie pour un tour en boucle au départ du Vignoble Aux Pieds des Noyers, à 10 h, à Lanoraie. Parmi eux, le député de Labelle, Sylvain Pagé, accompagné de son épouse ; Véronique Hivon, députée de Joliette ; André Hénault, maire de Saint-Charles-Borromée ; Gérard Jean, maire de Lanoraie ; ainsi que Dr Jean Roy, hématologue à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont et récipiendaire du Grand Prix 2017 du Collège des médecins.

Pour Dr Richard LeBlanc, titulaire de la Chaire Myélome Canada, le Défi Cyclo-myélome joue un rôle crucial dans la recherche sur le myélome. « La quasi-entièreté de la recherche que nous faisons sur l’immunothérapie est financée par la Chaire Myélome Canada. Grâce à la générosité des participants du Défi Cyclo-myélome, nous pouvons continuer à faire des avancées dans la recherche », ajoute Dr LeBlanc, qui participera au cyclothon.

Le Défi Cyclo-myélome célèbrera sa cinquième édition. Les fondatrices, Maryse Bouchard et Francine Ducas — toutes deux survivantes du myélome multiple — espèrent recueillir cette année 75 000 $.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.