Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
1 juin 2017 - 10:25

Les Québécois le prouvent une fois de plus en permettant à la SAQ de remettre un montant record à Moisson Laurentides

Par Salle des nouvelles

Au cours de la dernière semaine, les Québécois se sont rendus en grand nombre dans leur succursale de la Société des alcools du Québec (SAQ) pour prendre part à la campagne des vins généreux au profit du réseau des Banques alimentaires du Québec (BAQ). Les dons des clients ont été amassés du 22 au 28 mai et la SAQ versait 1 $ par bouteille de vin blanc vendue les 26, 27 et 28 mai. Ces efforts conjoints ont permis de remettre un chèque de 43 110$ à Moisson Laurentides.  À l’échelle de la province, la contribution de la SAQ des sept dernières années se chiffre à plus de 4,2 M$ en don. 

« La SAQ est l’un de nos plus grands contributeurs financiers. Leur don arrive à point, puisque chaque mois, Moisson Laurentides répond à plus de 22 000 de demandes d’aide alimentaire», a déclaré Annie Bélanger, Directrice générale. 

« Chaque année, nous comptons sur la participation des Québécois pour faire de cette campagne un succès. Nous sommes heureux qu’ils soient fidèles au rendez-vous et qu’ils participent avec autant d’enthousiasme à soutenir les gens dans le besoin », a déclaré Catherine Dagenais, vice-présidente, Stratégie commerciale et expérience client de la SAQ. « Pour la SAQ, cette campagne est l’occasion de nous rappeler qu’avant de parler de gastronomie et d’accords vins et mets, chacun devrait être en mesure de manger à sa faim », a-t-elle conclu.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.