Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
6 juin 2017 - 15:30

La Thérésienne Pierrette Guilbault nommée citoyenne d’honneur 2017

Par Salle des nouvelles

Dans le cadre de la Semaine de la municipalité, la Ville de Sainte-Thérèse est heureuse de nommer madame Pierrette Guilbault Citoyenne d’honneur pour l’année 2017.  
 
Madame Guilbault a été au service des autres toute sa vie. C’est une personne d’exception qui a accompagné avec engagement, écoute et générosité de nombreuses personnes en fin de vie ou endeuillées. Elle a fait preuve d’une grande détermination afin de réaliser ses ambitions, en suivant plusieurs formations en psychologie du vieillissement, en gérontologie, en soins palliatifs et en théologie. Elle a d’ailleurs obtenu une maîtrise en théologie de l’Université de Montréal à l’âge de 70 ans! 
 
Ses engagements bénévoles sont également nombreux, notamment auprès d’écoles de la Commission scolaire de Sainte-Thérèse, d’églises du diocèse de Saint-Jérôme, de l’hôpital de Saint-Eustache, du Centre d’hébergement Drapeau-Deschambault et du Centre d'action bénévole Solange-Beauchamp. De plus, elle siège à plusieurs tables de concertation de la MRC de Thérèse-De Blainville. 
 
Cette mère de cinq enfants, grand-mère et arrière-grand-mère a tout récemment fait partie du comité consultatif de la première Politique intégrée de la famille et des aînés de la Ville de Sainte-Thérèse qui sera lancée le 7 juin prochain.  
 
« Madame Guilbault, vous êtes l’une des femmes les plus humbles que je connaisse. Vous vous mettez souvent à l’arrière-plan pour laisser la place aux autres. Et bien à la Ville de Sainte-Thérèse, nous sommes d’avis qu’il est important de vous mettre en lumière », a souligné la mairesse, madame Sylvie Surprenant, lors de la nomination de la Citoyenne d’honneur le 5 juin dernier. 
 
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.