Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
6 juin 2017 - 14:53

Les précautions à prendre après une opération du tunnel carpien

article commandité

En cas de douleurs aux poignets ou de fourmillements répétés, peut-être subissez-vous les symptômes du syndrome du canal carpien. L'intervention consiste à libérer le tunnel en incisant le ligament qui ressert le canal et en dégageant les nerfs. Que faire ensuite ?

Comment savoir si l'on souffre du syndrome du tunnel carpien ?

Les symptômes incluent :

  • fourmillements persistants dans les mains ou les doigts
  • picotements au bout des doigts
  • sensibilité inégale à la surface des doigts
  • douleurs répétées aux poignets

L'intervention

Si le diagnostic est posé, une intervention chirurgicale sera peut-être nécessaire après consultation d'un spécialiste. Qu'est-ce qu'une intervention classique ? La procédure est la suivante :

  • anesthésie du bras
  • incision de la peau
  • sectionnement du ligament annulaire
  • libération du nerf médian (neurolyse)
  • reconstruction du ligament annulaire si nécessaire
  • la peau est suturée sur un drain

À quoi faut-il faire attention ?

Après une intervention chirurgicale de type classique sur le canal carpien, plusieurs précautions sont à observer. Il n'existe pas de rééducation particulièrement adaptée, aussi s'agit-il plus de conseils.

Les récidives du syndrome du tunnel carpien sont toujours délicates à réopérer, mieux vaut donc prévenir toute réintervention.

Votre main restera immobilisée les quinze premiers jours. Si des douleurs persistent durant cette période, il pourrait s'agir de cofacteurs (synovite ou fibrose par exemple). Des hématomes peuvent également apparaître.

Quelles sont les dernières techniques en la matière ?

Des progrès non négligeables ont été réalisés dans ce type d'intervention. On pratique aujourd'hui plus volontiers la chirurgie endoscopique, similaire aux interventions pratiquées sur le genou.

La chirurgie endoscopique du canal carpien est moins invasive et permet une récupération plus rapide. De plus, elle ne laisse pratiquement pas de traces.

Le soulagement est quasi immédiat et aucun soin postopératoire n'est nécessaire. Le patient ne devrait ressentir aucune douleur et pouvoir reprendre une activité normale.

Les précautions à observer

Afin d'éviter que le problème ne se reproduise, vous songerez à ces quelques conseils, selon les cas :

  • réduisez la force exercée par les mains (par exemple, taper au clavier ou sur une caisse enregistreuse avec moins de force)
  • surveillez votre position et la position des mains, surtout dans les tâches répétitives
  • utilisez un repose-poignet adapté à votre physionomie
  • faites des pauses fréquentes
  • détendez vos mains par quelques exercices de pivotement et d'étirement
  • portez une attelle au poignet pendant la nuit pour aider à garder la main dans une bonne position
  • évitez de dormir sur vos mains
  • la prise d'analgésique peut aider en cas de douleur persistante

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.