Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
25 août 2017 - 12:27

Projet Barbo à Sainte-Thérèse

Des jeunes participent à une journée de nettoyage de graffitis

Par Salle des nouvelles

La Ville de Sainte-Thérèse est heureuse de collaborer au projet Barbo, une initiative de la Régie intermunicipale de police Thérèse-De Blainville (RIPTB) mise sur pied afin de sensibiliser de jeunes contrevenants à la problématique des graffitis illégaux. 
 
Ainsi, le 23 août dernier, 4 jeunes âgés de 15 à 17 ans encadrés par l’organisme Mesures alternatives des Basses-Laurentides et la RIPTB ont pris part à une corvée de nettoyage de graffitis à Sainte-Thérèse. Leur travail a été supervisé par l’entreprise Solutions-Graffiti qui est employée par la Ville de Sainte-Thérèse pour l’effacement des graffitis sur son territoire. Les jeunes ont également rencontré différents intervenants municipaux touchés par la problématique des graffitis, tels que les services des travaux publics, parcs et bâtiments, et celui de l’urbanisme et du développement durable.  
 
« Les graffitis ont un effet sur la qualité de vie et le sentiment de sécurité des citoyens et des propriétaires de bâtiments vandalisés. Avec l’approche éducative proposée par le projet Barbo, nous croyons que les jeunes qui ont constaté directement les conséquences engendrées par un simple graffiti, de même que l’ampleur du travail demandé pour le retirer seront dissuadés de récidiver », a déclaré la mairesse de Sainte-Thérèse, madame Sylvie Surprenant. 
 
Rappelons que la Ville de Sainte-Thérèse a installé des murs à graffitis au parc Ducharme pour permettre aux graffeurs de tous les âges de s’exprimer et de laisser leur marque en toute légalité. 
 
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.