Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
15 septembre 2017 - 09:49

Grâce à un programme d’Hydro-Québec

Sainte-Anne-des-Plaines aura son écocentre

Par Salle des nouvelles

Désireuse de bonifier la collecte des matières recyclables auprès de ses citoyens, la Ville de Sainte-Anne-des-Plaines créera d’ici peu un écocentre grâce à une subvention de 204 900 $ d’Hydro-Québec.
 
Il y a déjà un bon moment que l’Administration municipale souhaitait se munir d’un écocentre. « La volonté d’en faire plus côté environnement est toujours une préoccupation pour nous, mais il fallait y rattacher un financement que nous n’avions pas à court terme », a mentionné le maire Guy Charbonneau. La construction d’une ligne à haute tension d’Hydro-Québec sur notre territoire aux limites de Terrebonne/La Plaine a permis à la Ville de bénéficier d’une opportunité qui tombait à point nommé.
 
Ainsi, dans le cadre de son programme de mise en valeur intégrée (PMVI), Hydro-Québec compense les communautés touchées par la mise en place d’équipements de transports d’électricité sur leur territoire. Dans ce cas-ci, il s’agit de la construction de la ligne à 735 kV de la Chamouchouane-Bout-de-l’Île qui traverse une partie de la MRC de Thérèse-De Blainville. Or, la ville de Sainte-Anne-des-Plaines est la seule de la MRC à être admissible à la subvention offerte. La Ville a donc présenté le projet d’écocentre à Hydro-Québec qui a approuvé l’initiative puisqu’il répondait aux critères de sélection, dont celui de servir l’intérêt collectif.
 
« Nous tenons à ce que nos équipements s’intègrent harmonieusement à leur milieu d’accueil et que leur implantation soit une occasion de contribuer à améliorer l’environnement des communautés concernées. Le projet d’écocentre répondait parfaitement aux modalités d’admissibilité du PMVI », a précisé Mme Isabelle Nuckle d’Hydro-Québec. « Nous avons le plaisir de remettre aujourd’hui un montant de 204 900 $ à la Ville de Sainte-Anne-des-Plaines ». L’écocentre qui sera installé sur le terrain adjacent au garage municipal pourrait ouvrir ses portes au cours de 2018.
 
Le projet de la Chamouchouane-Bout-de-l’Île comprend la construction d’une ligne à 735 kV de 400 km entre le poste de la Chamouchouane, au Saguenay–Lac-Saint-Jean, et la boucle métropolitaine à Montréal. Il vise à répondre à la demande croissante des besoins en électricité, notamment dans certaines régions de Lanaudière et des Laurentides, de même qu’à soulager l’ensemble du réseau électrique de la province. Rappelons que le projet représente des retombées économiques pour le Québec estimées à 1,1 milliard de dollars.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.