Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
11 octobre 2017 - 08:55

Semaine de la prévention des incendies

Les pompiers de Sainte-Thérèse à la rencontre des citoyens

Par Salle des nouvelles

Du 8 au 14 octobre a lieu la Semaine de la prévention des incendies partout au Québec, sous le thème « La prévention, c’est bon! C’est dans la cuisine que ça se passe! », et Sainte-Thérèse ne fait pas exception.  
 
Les préventionnistes du Service de sécurité incendie de la Ville profiteront de cette occasion pour aller à la rencontre des citoyens afin de les sensibiliser notamment aux dangers potentiels d’incendie liés aux feux de cuisson. Ils tiendront un kiosque d’information à la Place Rosemère (401, boulevard du Curé-Labelle, à Rosemère) le vendredi 13 octobre, de 15 h à 20 h, et le samedi 14 octobre, de 10 h à 16 h, ainsi qu’au magasin Canadian Tire (10, boulevard Bouthillier, à Rosemère) le dimanche 15 octobre, de 10 h à 16 h. 
 
Si un incendie devait survenir à la maison, en trois minutes le feu et la fumée pourraient rapidement piéger ses occupants. Les incendies de cuisine sont majoritairement causés par des erreurs humaines en raison d’un manque de temps ou d’espace, de la fatigue ou encore d’une distraction. 
 
Saviez-vous que : 
 

  • En moyenne, environ 16 000 incendies surviennent chaque année au Québec.
  • Seulement 42 % des résidences incendiées sont munies d’un avertisseur de fumée fonctionnel.
  • Il ne suffit pas de tester le signal sonore d’un avertisseur de fumée. Il faut aussi tester sa capacité de détection de la fumée au moins une fois par année. Pour plus d’information, il faut se référer aux normes du fabricant.
  • Lors d’un début d’incendie, la meilleure chose à faire est d’évacuer l’endroit et d’appeler rapidement le 9-1-1. 

 
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.