Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
7 octobre 2017 - 16:16

Comment bien choisir son avocat dans le cas d'un divorce?

Article commandité

Quand vous devez divorcer, il importe de pouvoir compter sur un avocat d’expérience qui pourra vous aider à franchir cette étape le plus sereinement possible. Un divorce peut s'avérer difficile et pénible, il est donc important de bien choisir l'avocat qui vous assistera. Voici quelques conseils qui pourront vous aider à trouver le candidat idéal.

Un choix important

Il est recommandé de prendre son temps pour bien choisir un avocat. Même s’il est possible de changer en cours de procédures, cela peut s’avérer coûteux puisque vous devrez régler les honoraires du premier avocat avant d’engager le second. Voici donc comment faire un bon choix :

  • Spécialisation : choisissez un avocat spécialisé dans le droit de la famille, plus spécifiquement dans les affaires de divorce.

  • Expérience : le candidat que vous choisirez doit préférablement avoir de nombreuses années d’expérience dans la pratique de sa spécialité. Il doit aussi avoir de l’expérience en médiation et être accrédité pour offrir ce service (que ce soit pour le partage du patrimoine familial et des biens, ou encore pour les questions touchant la garde des enfants et la pension alimentaire).

  • Écoute : lors de votre première rencontre, expliquez-lui votre situation ainsi que vos besoins précis. S’il prend le temps de bien vous écouter et vous pose des questions, tout en étant intéressé aux particularités de votre cas, c’est très bon signe.

  • Diplomatie : l’avocat vous semble-t-il diplomate et posé? Saura-t-il veiller à vos intérêts tout en établissant un climat respectueux entre les parties?

  • Disponibilité : demandez lui si vous pourrez le joindre facilement et renseignez-vous sur son horaire de travail.

Service de médiation

Si vous avez des enfants, il est essentiel d’engager un avocat qui est accrédité pour offrir des services de médiation. Celui-ci sera à l’aise avec toutes les démarches concernant les éléments suivants :

  • La garde des enfants (exclusive ou partagée), les droits d’accès (prolongés ou non) et l’autorisation de voyager seul(e) avec votre enfant;

  • La pension alimentaire pour les enfants (qui peut être rétroactive jusqu’à 3 ans et se prolonger aux enfants devenus majeurs qui poursuivent des études postsecondaires);

  • L’autorité parentale (dispositions concernant la santé de l’enfant et son bien-être, incluant le choix de l’école);

  • Choix de la religion de l’enfant;

  • La pension alimentaire pour l’ex-conjoint;

  • Le partage des dettes;

  • Le partage d’une copropriété;

  • Le partage d’un bien indivis.

Le ministère de la Justice du Québec assume 5 heures d’honoraires d’un médiateur familial accrédité si vous avez au moins 1 enfant à charge et qu’aucun jugement n’a été prononcé, ou 2h30 si un jugement a été prononcé.

Pour conclure, sachez qu’un bon avocat en droit familial saura vous mettre en confiance, vous facilitera les choses en médiation et veillera à vos intérêts et à ceux de vos enfants. Vous pourrez alors vivre cette expérience de vie de manière plus détendue et sereine.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.