Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
4 mai 2017 - 15:16 | Mis à jour : 5 mai 2017 - 14:14

Soirée du Mérite sportif 2017 des Nordiques du Collège Lionel-Groulx

Les athlètes de l’année pour la réussite éducative: Megan Chartrand-Robichaud et Charles-Antoine Beaulieu

Par Salle des nouvelles

La Direction de la vie étudiante du Collège Lionel-Groulx a remis, le lundi 1er mai, les prix du Mérite sportif 2017 aux étudiants-athlètes des 15 équipes des Nordiques lors d’une soirée au Carrefour étudiant du collège.  
 
Les grands honneurs de la soirée ont été remis à Megan ChartrandRobichaud, étudiante en Sciences de la nature et athlète en volleyball, ainsi qu’à Charles-Antoine Beaulieu, étudiant également en sciences de la nature et joueur de hockey, qui ont remporté le titre d’athlète de l’année pour la réussite éducative. Cette distinction est remise aux étudiants qui ont réussi à obtenir d’excellents résultats tant au niveau académique que sportif. Ces prix sont accompagnés d’une bourse qui a été remise lors du mérite organisé par la Fondation du Collège Lionel-Groulx, le 26 avril dernier. 
 
Le Collège décernait également deux trophées d’Athlète de l’année pour les performances sportives. La récipiendaire du côté féminin est Jade Bérubé en cross-country. En plus d’être un leader dans l’équipe, elle a terminé deux fois en première position, une fois en deuxième tout en remportant une médaille d’argent au championnat provincial et une médaille de bronze au championnat canadien.  
 
Charles Aubry, en football, a mérité le titre de l’Athlète masculin de l’année pour ses performances exceptionnelles ayant ainsi dirigé l’équipe vers le premier Bol d’Or de l’histoire des Nordiques. Nommé sur l’équipe étoile de la ligue en plus d’avoir reçu le prix du joueur offensif de la ligue, Charles a battu un record en cumulant plus de 500 verges par la passe durant la finale du Bol d’Or et a dominé la ligue pour la saison avec plus de 3100 verges par la passe.  
 
Quant au prix de l’Entraîneur de l’année, il a été remis à deux entraîneurs. Éric Marier pour l’excellente saison qu’il a connue avec son équipe de football, pour son implication à titre de formateur et pour sa première victoire au Bol d’Or. Nommé entraîneur de l’année de l’Association canadienne du sport collégial,  Olivier Lavoie, entraîneur de l’équipe de cross-country, a mérité cet honneur pour avoir qualifié l’équipe masculine au championnat canadien pour la première fois de l’histoire des Nordiques, avoir remporté le championnat provincial et une troisième place au championnat canadien avec l’équipe féminine. De plus, chaque équipe pouvait décerner trois prix, soit la Recrue de l’année, l’Athlète étant le plus utile à son équipe et l’Athlète démontrant le meilleur esprit sportif. Pour les équipes provinciales, l’Association sportive Lionel-Groulx offrait une bourse d’études de 300 $ à chacune d’elles. Finalement, la clinique de physiothérapie Évolution Physio remettait huit bourses d’études de 125 $ à un membre de chacune des huit équipes régionales, lors de la soirée, pour l’excellence de ses études. C’est donc un total de 66 récompenses qui ont été décernées le 1er mai dernier. 
 
La soirée s’est terminée sur le dévoilement de la nouvelle identité des Nordiques. Pour souligner les 50 ans du Collège, les Nordiques souhaitent s’afficher comme faisant partie intégrante de l’identité du Collège. Ils affirment leur fierté d’appartenir à un cégep engagé qui fait la promotion de la réussite de ses étudiants. 
 
Le programme des Nordiques du Collège Lionel-Groulx comprend 15 équipes sportives et plus de 300 étudiants-athlètes. 
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.