Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
17 mai 2017 - 14:12

Le Grand défi Pierre Lavoie à Sainte-Thérèse: Une équipe parraine l'école du Trait-d'Union

Par Salle des nouvelles

Le lundi 15 mai dernier, l'équipe de cyclistes Boscus/Fasken Martineau participant au Grand défi Pierre Lavoie, qui s’arrêtera chez nous le 18 juin, a rencontré les jeunes de l’école du Trait-d'Union, ainsi que  la direction générale et les enseignants, en présence de Madame Sylvie Surprenant, mairesse de Sainte-Thérèse. Ce fut l’occasion de les encourager à bouger, et d’annoncer que les argents amassés par l’équipe seront remis à cette école. 
 
La Thérésienne de souche Guylaine Breault, participante au sein de l’équipe Boscus/Fasken Martineau, a fréquenté l'école du Trait-d'Union. C'est avec enthousiasme qu’elle a informé que le montant amassé servira à acquérir de l’équipement sportif. 
 
« Le dimanche 18 juin, nous vous donnons rendez-vous au Collège Lionel-Groulx dès 10 h 30, pour débuter les festivités entourant le passage des cyclistes du 1000 km Le Grand défi Pierre Lavoie. Venez accueillir plus de 1 000 cyclistes dans notre ville lors de cet événement d’envergure!», a déclaré la mairesse de SainteThérèse, madame Sylvie Surprenant. Les cyclistes repartiront ensuite parcourir l’étape finale de ce défi qui les mènera au Stade Olympique à Montréal. 
 
L’ÉVÉNEMENT 1000 KM
Parcourir 1000 km à vélo en 60 heures d’affilée, en partant du Saguenay-LacSaint-Jean jusqu’à Montréal, avec des grands arrêts dans plusieurs autres villes de la province : c’est ça l’événement du 1000 km. 
 
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.