Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
20 juin 2017 - 11:17

Politique du sport, de l’activité physique et du plein air

Ma Blainville active et en forme

Par Salle des nouvelles

Adoptée par le conseil municipal lors de la séance du 13 juin dernier, la Politique du sport, de l’activité physique et du plein air intitulée Ma Blainville active et en forme a été lancée officiellement en compagnie de partenaires du monde associatif qui ont contribué à son élaboration. Cette Politique s’accompagne d’un plan d’action s’étendant de 2017 à 2019. 

« Par cette Politique, notre administration donne un sens tangible à l’expression populaire un esprit sain dans un corps sain. Nous voulons refléter l’importance que nous accordons aux bienfaits de la pratique des sports, de l’activité physique et du plein air pour le maintien d’une bonne santé et sur la vie des citoyens en général. Le plan d’action, quant à lui, prévoit trois orientations générales et des objectifs à atteindre afin de bonifier notre offre de services », a déclaré le maire Richard Perreault. 

Orientations et objectifs de la Politique 
Le président de la Commission des sports et loisirs, Serge Paquette, a rappelé l’importance, pour l’administration municipale, de miser sur les bénéfices de la pratique d’activités sportives, physiques et de plein air sur la santé, en éducation (persévérance scolaire) et sur l’économie (coûts collectifs en matière de santé). La Politique a donc été adoptée dans une perspective d’amélioration de la qualité de vie des Blainvilloises et des Blainvillois. Elle définit le rôle de la Ville qui consiste, à titre de gouvernement de proximité, à favoriser l’accessibilité aux programmes et aux services permettant la pratique du sport, de l’activité physique et du plein air au plus grand nombre de citoyens.   

« La Ville de Blainville veut concentrer ses efforts et le déploiement de ses ressources qui proviennent ellesmêmes de la communauté sur les activités favorisant l’initiation, la récréation et la compétition dans des contextes de pratique libre et organisée. Pour les niveaux de compétition plus élevés, la Ville entend agir comme facilitatrice et respecter les mandats confiés aux associations locales et aux fédérations sportives. Pour ce qui est de l’activité physique et du plein air, elle veut permettre aux Blainvillois de développer des habiletés de base et de pratiquer leurs activités dans un contexte de plaisir et de bien-être », a souligné Serge Paquette.  

Les principes directeurs de la vision du développement préconisée par la Politique sont le respect, la collaboration, la créativité, l’audace, l’équité, la qualité environnementale et le plaisir.

Le document rappelle également le soutien qu’apporte déjà la Ville de Blainville à son milieu associatif grâce à ses programmes et politiques.   
 
 
Plan d’action 2017-2018-2019 
Le plan d’action triennal 2017-2018-2019 fixe donc trois orientations précises auxquelles sont rattachés des objectifs et des actions à réaliser.  

Si la première orientation vise la stimulation de la pratique du sport, de l’activité physique et du plein air à travers des activités libres et organisées, la deuxième orientation consiste à assurer aux Blainvillois une offre diversifiée et de qualité. Enfin, la troisième orientation invite l’administration municipale à parfaire ses interventions.   

« Notre administration est reconnue pour la qualité de vie qu’elle offre aux Blainvillois. Alors que nous avons connu une période de grande croissance pendant les dernières décennies sur le plan de la démographie, des services et des infrastructures, Blainville doit maintenant consolider ses acquis. Elle souhaite optimiser ses ressources en assurant une planification et un maintien adéquats de ses programmes, équipements, installations et aménagements tout en concertant ses services municipaux », a mentionné Alexandre Poce, vice-président de la Commission des sports et loisirs.  

« Au cours des prochains mois, notre administration réalisera les projets prévus au plan d’action et en fera le suivi grâce à un comité composé d’élus, de gestionnaires municipaux et de représentants du milieu associatif. Ce comité fera un bilan annuel des actions réalisées. Notre administration est déterminée à faire de Blainville une ville active et en forme en continuant de collaborer avec ses partenaires », a conclu le maire Richard Perreault.   

Découvrez la Politique du sport, de l’activité physique et du plein air et le plan d’action 2017-2018-2019 à blainville.ca/publications/politiques-et-programmes-municipaux
 

Légende photo
À l’avant : Luc Leblanc (chef de la division vie communautaire au Service des loisirs, culture, bibliothèque et vie communautaire), Serge Paquette (président de la Commission des sports et loisirs), Richard Perreault (maire de Blainville), Guy Frigon (conseiller du district du Plan-Bouchard), Simon Blanchet (trésorier à l’Association de pétanque de Blainville et membre du comité de pilotage) et Marcel Gilbert (président de l’Association de pétanque de Blainville et membre du comité de pilotage).
À l’arrière : Gaétan Dubois (président de l’Association du baseball mineur de Blainville et membre du comité de pilotage), François Demers (secrétaire-trésorier à l’Association de soccer de Blainville et membre du comité de pilotage), Francis Buteau (président des Bastions de Blainville et membre du comité de pilotage), Daniel Bellemare (chef de la division programmation au Service des loisirs, culture, bibliothèque et vie communautaire) et Patrick Brunette (directeur du Service des loisirs, culture, bibliothèque et vie communautaire).
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.