Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
20 avril 2018 - 15:00

L'Armada offrira 2000 coupes de cheveux à ses partisans à cause d'un pari perdu

Par Salle des nouvelles

Les Barbares — salon de barbier rivalise d’audace une fois de plus en offrant 2 000 coupes de cheveux aux fans de l’Armada de Blainville-Boisbriand.

C’est lors d’un pari amical avec Mario Marois, vice-président du club de hockey l’Armada, que Mathieu Courtemanche avait annoncé son intention d’offrir 2 000 coupes de cheveux aux fans de l’équipe si elle passait en demi-finale.

Dans une impressionnante victoire contre les Wildcats de Moncton le 12 avril dernier, la Flotte laurentienne a confirmé sa place dans le carré d’as et ce sera donc pari tenu pour le salon de barbier qui embarquera dans l’Armada. Ce samedi 21 avril, à compter de 17 h, au Centre d’excellence sports Rousseau à Boisbriand, l’équipe de coiffeurs accueillera les spectateurs dans sa boutique pop-up dès leur arrivée et remettra 2 000 coupons échangeables contre une coupe de cheveux aux 2 000 premiers spectateurs qui viendront réclamer leur prix.

Du jamais vu !

2 000 coupes de cheveux, à une moyenne de 28 $ par coupe, c’est un pari d’une valeur de 56 000 $. Seuls les 2 000 premiers spectateurs à se présenter pourront obtenir un coupon échangeable pour une coupe de cheveux.

Les spectateurs pourront également se procurer des produits et parler à l’équipe des Barbares car ils seront présents à la boutique pop-up lors de la soirée du 21 avril.

Pour tous les détails visitez le : lesbarbares.ca



 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.