Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
1 décembre 2014 - 10:56 | Mis à jour : 11:46

Le CITL et Moisson Laurentides renouvellent leur partenariat

Simon Servant

Par Simon Servant, Journaliste

Twitter Simon Servant

Le Conseil intermunicipal de transport Laurentides (CITL) a renouvelé son partenariat pour la période des Fêtes 2014 avec Moisson Laurentides, lundi matin.

Pour une autre année, le CITL offrira la gratuité de transport pour les journées du 24, 25 et 31 décembre 2014 ainsi que le 1er janvier 2015. Lors de ces journées, les usagers du service régulier pourront utiliser les boîtes de perception des autobus comme boîtes de dons pour Moisson Laurentides.

Les 125 autobus circulant sur les circuits des 14 villes de la CITL deviendront donc des points mobiles de collecte. De plus, les employés du CITL amasseront des dons en argent et des denrées, que ce soit dans les bureaux ou lors de la Grande Guignolée.

"L’an dernier, nous avons constaté, avec fierté, la générosité de nos usagers. Il semblait donc naturel de reconduire cette collecte. Ensemble, nous pouvons contribuer, ne serait-ce qu’un peu, à combattre la faim dans notre région", a affirmé la directrice générale du CITL, Nicole Houle.

La directrice générale de Moisson Laurentides, Annie Bélanger, a elle aussi souligné avec plaisir ce renouvellement.

"C’est une très belle initiative qui permet de sensibiliser toute la population à la problématique de la sécurité alimentaire tout en nous aidant financièrement. Merci au conseil d’administration, à toute l’équipe du CIT Laurentides et aux usagers", a-t-elle déclaré.

Le montant de la collecte sera dévoilé en janvier, lors de la remise officielle du chèque à Moisson Laurentides.

Pour en savoir plus sur l'organisme, visitez le site Internet www.moissonlaurentides.org.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.