Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
10 février 2015 - 13:00

Palmarès meilleur endroit pour les jeunes familles

Mirabel et Blainville dans le top 10

Simon Servant

Par Simon Servant, Journaliste

Twitter Simon Servant

Les jeunes familles s'établissant dans les Basses-Laurentides peuvent se compter choyées, car les municipalités de Mirabel et Blainville figurent parmi les 10 meilleures villes pour celles-ci.

Selon une analyse des différentes études indépendantes et des statistiques gouvernementales, réalisée dans le but de présenter un palmarès des villes où il est le plus agréable de vivre en famille au Québec, Blainville pointe au troisième rang alors que Mirabel vient sixième.

Blainville est une habituée de ce genre de classement. En effet, en 2014, dans le cadre du classement de MoneySense, la municipalité avait été élue le meilleur endroit au Canada pour élever des enfants. En 2013, cette dernière avait terminé au deuxième rang de ce palmarès.

Dans le cas de Mirabel, l'analyse stipule qu'elle obtient cette position en vertu de sa croissance démographique et de son développement économique, deux critères importants pour offrir une qualité de vie aux jeunes familles. Les efforts consacrés pour attirer les jeunes familles, la qualité des services offerts et de l'administration faisaient entre autres partie des critères d'évaluation.

"Cette place parmi les 10 meilleures villes du Québec nous encourage à continuer d’offrir des services de qualité à nos citoyens et un milieu de vie correspondant à leurs attentes", a déclaré le maire de Mirabel, Jean Bouchard, qui ajoute que la Ville continuera de consacrer efforts et énergie en ce sens.

La constitution de ce palmarès était appuyé sur des données recueillies auprès de la firme MoneySense et de l'Institut de la statistique du Québec.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.