Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
13 mai 2015 - 06:00

Lorraine rend hommage à Laurent G. Belley

Près d’une centaine d’invités était réuni vendredi dernier au Centre culturel de Lorraine pour rendre hommage à Laurent G. Belley, ancien maire, élu à six reprises de 1975 à 1999.

Le maire de Lorraine, Ramez Ayoub, a dévoilé, au terme d’une cérémonie protocolaire sobre et chaleureuse à laquelle ont pris part l’ancien conseiller municipal Yves Carrières et la fille de l’invité d’honneur, Maryse Belley, la nouvelle appellation de l’établissement, soit le Centre culturel Laurent G. Belley  

Monsieur Ayoub a également témoigné de la vision, de l’engagement et de la passion de l’homme politique.

« L’apport exceptionnel de ce grand bâtisseur, de cet homme visionnaire et dévoué, qui a investi plus de 24 ans de sa vie au profit de notre communauté, mérite d’être souligné. Lorraine a connu un véritable essor sous sa gouverne et s’est démarquée sur le plan régional, national et international. Nous souhaitons que sa contribution reste marquée dans notre mémoire collective, c’est pourquoi nous sommes heureux de nommer le Centre culturel Laurent G. Belley en son honneur. »  

Rappelons que le Centre culturel de Lorraine a été construit en 1983 et nommé en l’honneur du premier ministre décédé en 1973, Louis-Saint-Laurent. Il est le lieu de rassemblement des milieux culturel et associatif depuis nombre d’années.   

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.