Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
6 mars 2018 - 15:37

Le temps des sucres au Parc régional du bois de Belle-Rivière

Par Salle des nouvelles

Le parc régional du bois de Belle-Rivière invite le grand public à prendre part aux activités familiales offertes pour le temps des sucres. 

En effet, les dimanches 11, 18, 25 mars prochains ainsi que les 1 et 8 avril, le parc vous invite à venir parcourir son érablière ancestrale ainsi que ses six kilomètres de sentiers pédestres. Une fois sur les lieux, vous pourrez accéder à la sucrerie d’antan pour y découvrir la technique d’exploitation de l’eau d’érable à la chaudière pour la confection des produits de l’érable. Vous pourrez ainsi comprendre l’effet de la montée de la sève, la façon d’entailler les érables, la collecte de l’eau, sans oublier les procédés de transformation.  Veuillez noter que divers produits de l’érable seront également en vente à la sucrerie d’antan ainsi qu’une dégustation de tire sur neige au coût de 2,50$.

De plus, vous pourrez combiner votre visite à un tour de poney pour vos enfants  ainsi qu’à une randonnée à cheval de 30 minutes ou 1 heure. 

Durant la période des sucres au bois de Belle-Rivière, nous vous suggérons de consulter  préalablement le service d’information du parc sur l’état des services et nos tarifs via notre page Facebook, notre site internet www.boisdebelleriviere.com ou en composant le 
(450) 258-4924 avant de vous rendre sur les lieux. Ces renseignements vous permettront d’être en mesure de mieux planifier votre sortie en fonction des conditions météorologiques.

Le parc régional du bois de Belle-Rivière est situé au 9009, route Arthur-Sauvé, à Mirabel, et est ouvert sept jours sur sept, de 9 h à 17 h.  Le prix d’entrée au parc est de 6.00 $ pour les adultes, de 2.00 $ pour les enfants de 6 à 16 ans et gratuit pour les enfants de 5 ans et moins. Les Mirabelois sont les bienvenus gratuitement.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.